18 juillet 2018 : Journée des Justes

0

Comme chaque année, la Licra a participé à plusieurs commémorations du 16 juillet, cette année, la Ville de Lyon et la Préfecture l’ont organisé dimanche 22 juillet. Dans la cour du Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, ancien siège de la Gestapo pendant la Seconde Guerre Mondiale, les représentants du CRIF, de la Ville de Lyon et de l’Etat se sont exprimés.

Les noms des 150 Justes ont été lus les uns après les autres et M. Bonnaventure, petit-fils d’une Juste parmi les Nations, a témoigné devant l’ensemble de l’assemblée. Son témoignage était très émouvant, son émotion palpable était communicante. Il retenait ses larmes lorsqu’il racontait les années difficiles de la guerre, avec deux enfants supplémentaires à nourrir et l’abnégation de sa grand-mère à s’occuper de deux très jeunes enfants juifs, dont l’un âgé de 17 jours, confiés par leur mère lors d’une rafle, dont elle ne revint pas.

Sa grand-mère a agi en voisine, en citoyenne, guidée vraisemblablement par son humanité plus que par conviction et engagement politique. Son témoignage rappelle que parmi tous ces Justes parmi les Nations, la grande majorité était constituée d’anonymes, guidée par leur humanité profonde et la volonté de s’élever contre l’horreur. Grâce à ces Justes, nombreux sont les Juifs de France qui ont échappé à la mort.

La Licra AURA, représentée par Alain Blum son président, a déposé une gerbe de fleurs sous les plaques commémoratives, qui rappellent les drames qui se sont passés dans ce haut lieu lyonnais de mémoire, mais aussi dans toute la France.

Nos participations à ces commémorations doivent nous rappeler, toujours, de transmettre à chaque génération, l’importance de résister, chacun à sa manière, aux engrenages de la haine et du rejet de l’autre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here