30 associations à la 9ème journée de sensibilisation aux génocides et à leur négation

Des œuvres du plasticien Bruce Clarke, cinq stèles de trois mètres de haut, affichant les Hommes Debout, étaient exposées sur le parvis de Notre-Dame-de-Paris. Quatre autres stèles des artistes Vatché et Dibasar rappelaient les génocides passés ou en cours des Arméniens, juifs, Tutsi et Darfouri.
 

Malgré le temps maussade, de nombreux visiteurs se sont pressés devant le stand animé par Séta Papazian présidente du VAN. Marcel Kabanda, président d’Ibuka qui « œuvre pour la mémoire du génocide des Tutsi du Rwanda, la justice et le soutien aux rescapés » était également présent, ainsi qu’Annie Faure. Cette ancien médecin qui a travaillé pour Médecins du Monde au Rwanda se bat depuis 20 ans pour faire condamner tous les génocidaires et leurs complices.
 
Marcel Kabanda et Annie Faure animeront la première table ronde du colloque sur le génocide du Rwanda organisé par la Commission Mémoire, Histoire et droit de l’Homme de la Licra, le 21 juin prochain, à la maison Henrich Heine, au coeur de la cité internationale universitaire de Paris.

> Voir le site du collectif VAN

> Voir le site d’Ibuka