Affaire « Kacimi » : La LICRA et la Manufacture s’expriment

0
L'écrivain Mohamed Kacimi en résidence à la Maison Louis Guilloux. Son travail de résidence, avec les lycéens briochins et la FOL, est axé sur la Guerre d'Algérie. Saint-Brieuc, Novembre 2013.

La programmation par La Manufacture, dans le cadre du festival Off d’Avignon, de la pièce de Mohamed Kacimi, “Moi, la mort, je l’aime comme vous aimez la vie”, produit par le Centre dramatique national de Rouen, a soulevé une vive controverse.

Afin de lever les malentendus qui expliquent pour une large part l’émotion soulevée par une œuvre qui touche à des questions très sensibles, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) et la Manufacture sont convenues d’élaborer un dossier qui sera publié à la rentrée dans “Le Droit de Vivre”, revue de la LICRA et d’organiser conjointement pendant le festival 2018 une rencontre sur le rôle du théâtre dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.