Affaire « Kacimi » : La LICRA et la Manufacture s’expriment

0
L'écrivain Mohamed Kacimi en résidence à la Maison Louis Guilloux. Son travail de résidence, avec les lycéens briochins et la FOL, est axé sur la Guerre d'Algérie. Saint-Brieuc, Novembre 2013.

La programmation par La Manufacture, dans le cadre du festival Off d’Avignon, de la pièce de Mohamed Kacimi, « Moi, la mort, je l’aime comme vous aimez la vie », produit par le Centre dramatique national de Rouen, a soulevé une vive controverse.

Afin de lever les malentendus qui expliquent pour une large part l’émotion soulevée par une œuvre qui touche à des questions très sensibles, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA) et la Manufacture sont convenues d’élaborer un dossier qui sera publié à la rentrée dans « Le Droit de Vivre », revue de la LICRA et d’organiser conjointement pendant le festival 2018 une rencontre sur le rôle du théâtre dans la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.