« Antisémitisme avéré » d’un élu de Nogent-sur-Oise : Alain Jakubowicz interpelle le maire

Capture d¹écran 2016-03-31 à 14.34.40A la suite de deux tweets diffusés par M. Jallal Chouaoui, adjoint au Maire de Nogent-sur-Oise, Alain Jakubowicz a interpellé le maire de la commune, Jean-François Dardenne, afin de connaître les suites qu’il comptait donner à ce dérapage. D’après nos informations, cette lettre a été lue hier soir lors du conseil municipal.

« Monsieur le Maire,

J’ai pris connaissance des propos tenus sur les réseaux sociaux les 28 janvier et 8 mars derniers par Monsieur Jallal CHOUAOUI, votre 5ème adjoint chargé de la communication interne et externe, des relations publiques, du numérique et de l’informatique. Ces propos, dont vous avez vous même reconnu dans la presse «l’antisémitisme avéré», ont suscité une vive émotion, notamment parmi les militants de la LICRA de Picardie et ont même obligé l’intéressé à fermer son compte twitter devant le tollé occasionné.

Je partage pleinement la consternation et la colère que de tels propos appellent.

J’ai également pris connaissance du communiqué cauteleux publié par l’intéressé et dont la teneur et les dénégations ont, il faut le dire, du mal à convaincre.

Par ailleurs, selon les informations qui m’ont été communiquées, et leur écho dans la presse de l’époque, notamment le Parisien du 18 décembre 2013, Monsieur CHOUAOUI n’en est pas à son premier dérapage, ce dernier n’ayant pas hésité à utiliser des caricatures d’Hitler et Mussolini signant le Pacte d’Acier pour stigmatiser ses adversaires dans le cadre de la campagne des dernières élections municipales[1].

Les élus de la République ont, lorsqu’ils s’expriment, une responsabilité particulière et un devoir d’exemplarité au regard des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité qui sont gravées au fronton des mairies au sein desquelles ils siègent. Aucun dérapage ne saurait être toléré, au risque de banaliser l’antisémitisme et, en l’espèce, de porter gravement atteinte à l’image de votre commune.

Je souhaite donc vous interroger sur les suites que vous envisagez de donner aux propos de votre adjoint.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’assurance de mes sentiments respectueux.

Alain Jakubowicz

Président de la LICRA »

 

 

[1] http://www.leparisien.fr/espace-premium/oise-60/a-nogent-tweet-et-blog-de-campagne-epingles-18-12-2013-3418029.php