Partager l'événement Imprimer

19 avril 2015 : 800 réfugiés périssent en mer

Ils étaient Syriens, Erythréens ou Somaliens. Ils fuyaient le fracas et l’horreur de la guerre. Ils fuyaient la misère.

Partis de Tripoli la veille, leur chalutier a chaviré au large des côtes lybiennes.
Ils avaient emprunté ce que le Haut Commissariat aux Réfugiés nomme en 2015 « la route la plus dangereuse du monde » en parlant de la Méditerranée.

Ce naufrage emporta près de 800 personnes : hommes, femmes et enfants.
800 personnes qui sont « mortes pour avoir tenté de vivre ».

Le droit d’asile est un devoir, un devoir sacré.