La Licra Bas-Rhin fête son 45e anniversaire !

0

1973 : Au Tribunal d’Instance de Strasbourg est inscrite dans le registre des associations une nouvelle structure, la  «Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme LICA – Section du Bas-Rhin » C’était il y a 45 ans.

45 ans de vie associative autonome, mais un anniversaire qui compte double. En réalité nous pouvons revendiquer 90 ans d’activité, car l’historien spécialiste de la LICRA, Emmanuel DEBONO, mentionne dès 1928 à Strasbourg l’existence d’une section de la Ligue Internationale contre les pogromes, créée par Bernard Lecache en 1927 et transformée peu après en LICA, Ligue Internationale contre l’Antisémitisme.. La lutte contre le racisme est venue dès 1932 compléter les combats de la LICA, qui deviendra LICRA par la suite.

Nous n’avons malheureusement guère d’information sur cette 1ère période de vie régionale, l’action de la LICA étant par contre largement documentée au plan national.

Alors, revenons à 1973, et lisons un extrait des statuts : la Ligue, se plaçant en dehors et au-dessus de tous les partis politiques et de toutes les organisations philosophiques et confessionnelles se propose

a)         de lutter par tous les moyens en son pouvoir contre le racisme et l’antisémitisme qui déshonorent l’humanité

b)         de défendre par une action à la fois préventive et positive le droit à l’existence et à la paix des victimes du racisme dans le monde entier

Cet  objet social reste malheureusement d’actualité.

Mais qui étaient ces pionniers régionaux de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme ? Pour citer les principaux membres du 1er Bureau :

Président : Edmond Baudiffier,

Vice-Présidents : Jean Meyer, Marcel Rudloff, Etienne Trocmé

Secrétaire : Jacques-Pierre Lang

De ces fondateurs, seul Jean Meyer vit encore, il regrette beaucoup que sa santé fragile et son grand âge ne lui permettent pas d’être parmi nous aujourd’hui.

Depuis lors et jusqu’à nos jours, six Présidents se sont succédés, parfois pour de courts mandats, parfois beaucoup plus longuement. Citons-les chronologiquement, leurs noms vous sont connus et 4 d’entre eux sont présents ce soir : Etienne Trocmé, Jean Waline, Raphaël Nisand, Philémon Lequeux, Gilles Winckler et moi-même. Merci à Jean, Raphaël et Philémon de votre présence à nos côtés. Gilles Winckler ne sera pas présent ce soir, un voyage prévu depuis longtemps le retient hors de France !

Grâce à des entretiens menés avec plusieurs Présidents, on voit une structure constante dans ses objectifs, évoluant dans ses méthodes et ses moyens, et toujours accompagnés de militants bénévoles prêts à agir.

Toujours, les dirigeants ont orientés leurs efforts vers le recrutement de membres dans tous les milieux et parmi des citoyens de toutes origines, mus par la même volonté d’un combat antiraciste u Aujourd’hui, comme dans le passé, nous savons qui sont nos adversaires : les racistes et les antisémites, tous ceux qui sont animés de la haine de l’autre et le discrimine. Nous savons quel est notre devoir : c’est la fraternité, la solidarité, le respect de l’autre. Profondément attachée aux valeurs de la République, la Licra défend un principe simple : l’universalité des Droits de l’homme. Rien ne saurait nous divertir de notre mission.

Des faits alarmants ont marqué le Bas Rhin récemment : une série de tags antisémites a débuté il y a plusieurs mois et vise un certain nombre d’élus. Ces tags à répétition sont l’expression de la libération et de la banalisation de la parole antisémite. Ils ne sont pas tolérables dans l’espace de la République. Il en est de même concernant les propos homophobes et le rejet des migrants, avec une montée de l’extrême droite.

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons être sur tous les fronts pour combattre l’antisémitisme et tous les racismes, quels qu’ils soient.

Les deux années qui viennent de s’écouler ont été riches en activités, en démarches, en évènements significatifs et en actions en tous genres. Nous avons rapidement fait le constat dès le début de notre mandat que nous ne pourrons réussir seuls. Nous avons donc mis en place des partenariats à la fois avec les collectivités (la Ville de Strasbourg, le Conseil régional, le Conseil départemental)  mais aussi avec la Préfecture , les missions locales, la PJJ et  des associations telles que SOS aide aux habitants, Parenchantement, l’ORIV, l’AFL, Arachnima, le cinéma l’Odyssée, la Station, les Centres Socioculturels de Cronenbourg et de la Meinau,…. avec qui nombre de nos actions sont développées. De plus, nos actions spécifiques ayant pour vecteurs l’éducation, la culture et le sport, prennent de plus en plus d’ampleur universaliste.

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme doit être notre obsession. Nous continuons d’affirmer  haut et fort que la solidarité, l’égalité, l’ouverture, la justice sociale, le respect de l’autre, la laïcité sont les valeurs que nous défendons. Nous partageons l’immense espoir et la conviction que la culture, l’éducation, participent à l’accomplissement de l’être humain, à l’émancipation de sa condition et à l’expression des libertés auxquelles nous sommes irrémédiablement attachés. Nous comptons toujours sur vous pour nous rejoindre et nous soutenir dans nos actions.

La Licra Bas-Rhin fête cette année ses 45 ans. 45 années chargées d’histoire et marquées par des actions importantes dans la longue marche, contre le racisme, l’antisémitisme et toutes les formes de discriminations. Ces dernières années ont vu notre société évoluer de matière dramatique vers un accroissement des actes racistes et antisémites, l’homophobie, la xénophobie, le sexisme, avec la montée des extrémismes politique et religieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here