La LICRA s’engage contre la radicalisation

Vendredi 8 septembre, la Direction Territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse des Pyrénées Orientales et de l’Aude et la Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme, représentée par Gilles Winckler, délégué aux sections accompagné de Patrick Kahn, chargé de mission de LICRA, ont signé une convention partenariale au bénéfice des mineurs suivis par la Protection Judiciaire de la Jeunesse.

Cette convention s’inscrit dans une collaboration de longue date sur le plan national et l’ambition partagée de promouvoir la citoyenneté et les valeurs de la République auprès des jeunes.

La LICRA a pris de longue date la mesure des enjeux aux dérives qui voient certains jeunes abandonner totalement notre référentiel commun au bénéfice d’une contre-culture du complot, de la défiance, du racisme et de l’antisémitisme qui forment la première étape du processus de radicalisation. Cette convention doit permettre d’y remédier et de remettre les valeurs républicaines là où elles ont trop souvent disparu.