14 novembre 1960 : Le courage de Ruby Bridges

14 novembre 1960, USA : La lutte contre la ségrégation raciale et pour les droits civiques des Noirs bat son plein.
Le président Eisenhower a concédé l’ouverture des écoles blanches aux afro-américains.
Ruby Bridges, alors âgée de 6 ans, est la première à franchir les portes d’une école de Louisiane, sous les huées et les projectiles d’une foule blanche déchaînée. Les parents blancs retirent immédiatement leurs enfants de l’établissement. La majorité des enseignants refuse de travailler tant qu’un écolier noir est inscrit.

Face aux menaces de mort, de kidnapping et de torture que la famille Bridges reçoit, le président Eisenhower envoie, le lendemain, quatre Marshall fédéraux pour la protéger.

Une seule institutrice reste. Durant une année, Barbara Henry fera la classe exclusivement à la courageuse petite Ruby Bridges.

ruby-bridges-licra

Ruby Bridges a aujourd’hui 62 ans. Elle vit à la Nouvelle-Orléans aux USA, où elle a fondé une association pour la lutte contre le racisme à travers l’éducation, the Ruby Bridges Foundation. Elle est devenue une icône du combat pour les droits civiques, et est célébrée chaque année le 14 novembre aux Etats-Unis.

rubybridges-licra

Elle a inspiré par ailleurs un célèbre tableau du célèbre peintre Norman Rockwell, « The Problem We All live With ».

rockwell-norman-licra-ruby-bridges