LICRA Drôme : Conférence-débat sur la laïcité avec Bernard Ravet

1
Bernard Ravet, Pierre Pieniek présentant la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme offerte à la section Drômoise par M. le préfet Frédéric Potier, DILCRAH et Claire Estève, Secrétaire Générale de la Licra 26.

La LICRA Drôme (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) a organisé à l’occasion d’une de ses réunions statutaires un débat sur la laïcité, avec Bernard Ravet, auteur de « Principal de collège ou Imam de la République » et nouveau président de la Commission Éducation de la LICRA nationale :

Quinze années durant, Bernard Ravet s’est tu. Parce que son statut de principal de collège le lui imposait – le devoir de réserve du fonctionnaire. Parce que, dans les collèges de ZEP classés « Violence » qu’il dirigeait, les journées étaient rythmées par une alternance du grave et de l’urgent qui ne laissaient pas une seconde à l’introspection. Mais aussi pour ne pas craquer.

Aujourd’hui à la retraite, il s’est décidé à parler. À raconter sa vie, qui est celle de tout le personnel envoyé dans ces établissements ghetto. La violence. La montée du religieux. Les familles au mieux absentes, au pire fracassées. L’hypocrisie et le clientélisme des politiques. L’immense solitude des personnels de direction et des enseignants qui ressentent un profond sentiment d’abandon par leur hiérarchie.

La salle de la Licra

Bernard Ravet est adhérent à la Section Drôme de la LICRA. Il est, avec Romain Teufert et Pierre Pieniek, membre du Bureau Exécutif national de la LICRA. Ces 3 membres Drômois sont Conseillers Fédéraux de la LICRA et siègent au Conseil Fédéral à Paris avec Madeleine Pigache et Claude Remy.

Après une présentation de la laïcité de ses origines à aujourd’hui, Bernard Ravet a amené la trentaine de participants à réfléchir sur la laïcité, richesse de notre République, qui laisse chacun libre de ses pensées et sépare ce qui est religieux, intime et personnel de ce qui est du domaine public. Des échanges forts ont eu lieu sur les risques pour cette laïcité, qui est attaquée d’un côté par des religieux, de l’autre par ceux qui voudraient l’accommoder ou l’assouplir au risque de laisser monter le communautarisme.

LICRA Drôme drome@licra.org Tél. 09 87 00 68 98

1 COMMENTAIRE

  1. La mouvance décoloniale est le nouveau visage de l’extrême droite la plus radicale, et la laïcité fait partie de ses cibles privilégiées.

    .
    L’antiracisme sera anti-indigéniste ou ne sera pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here