Licra Drôme : Ils étaient plus de 1200 à marcher contre l’antisémitisme

Par Thibaut Carage - Le Dauphiné Libéré

0

VALENCE – Mardi soir, le cortège est parti de la préfecture pour rallier la place Simone-Veil

Mardi 19 février au soir, comme partout en France, à l’appel national du Parti socialiste, un cortège a défilé à Valence contre l’antisémitisme. Au total, plus de 1200 personnes pour un moment d’émotion.

Lorsqu’autant d’écharpes tricolores sont réunies dans un cortège, les nouvelles sont rarement bonnes. Mardi soir, à partir de 19 heures, derrière de nombreux maires, élus du bassin valentinois et représentants de partis politiques, un cortège assez impressionnant a relié la préfecture de la Drôme à la place Simone-Veil, devant le tribunal. Les ruelles valentinoises semblaient presque même trop étroites pour contenir le défilé. Les mines graves, plus de 1200 personnes ont exprimé, en silence, leur ras-le-bol face à l’augmentation des actes antisémites.

« 1 % de la population, mais la moitié des actes racistes et antisémites »

Dans le cortège, figuraient donc des représentants politiques, dont ceux du Parti socialiste, à l’appel national de la manifestation intitulée “Ça suffit”. Mais aussi des militants associatifs, dont ceux de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme), des acteurs de la vie culturelle, des syndicalistes drapeaux à la main, des citoyens tout simplement, mais aussi quelques gilets jaunes.

Après un passage devant l’hôtel de ville et le Centre du patrimoine arménien (CPA), un Péageois, Théo, a parlé au nom des manifestants. « Les agressions antisémites visent une petite communauté : les Juifs ne représentent que 1 % de la population, mais ils concentrent la moitié des attaques racistes et antisémites. » Le jeune sympathisant de la Licra a aussi partagé la crainte en 2019 de la « résurgence du mal » devant le « succès numérique de la fachosphère ». Après des applaudissements nourris, les manifestants ont entonné “La Marseillaise”. Un moment d’émotions pour réaffirmer les valeurs de la République et dire, une fois pour toutes, que “ça suffit”. Quelques militants du Rassemblement national, qui « n’étaient pas invités », étaient présents à la fin de la manifestation contre l’antisémitisme.

Pierre Pieniek, Président de la Licra Drôme était l’invité de France Bleu le 19 février 2019

Écouter le Podcast

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here