Licra Périgueux-Dordogne : Rassemblement contre l’antisémitisme

0

Près de 400 personnes se sont réunies lundi 18 février 2019 à 18h00, devant l’école de la Cité Simone Veil pour dire non à l’antisémitisme et aux discriminations. De nombreux élus, des responsables de partis politiques locaux (LREM, LR, PCF, Génération.S, Europe écologie les Verts, LFI), des organisations syndicales (FSU), des associations (SOS homophobie, Femmes solidaires l’ANACR…), ainsi que de nombreux militants de la Licra Dordogne étaient présents à ce grand rassemblement républicain.

Un appel qui  intervient après une actualité marquée par des expressions de haine contre les juifs comme le rappellent Emeric Lavitola, secrétaire fédéral du Parti socialiste de la Dordogne, à l’initiative de ce rassemblement ainsi que Betty Wieder, présidente de la Licra section Périgueux-Dordogne.

« Nous exprimons notre attachement à la République et aux valeurs républicaines, nous ne voulons pas revoir les heures sombres de notre histoire, où on renvoyait les gens à leur identité, à leurs choix religieux où on déterminait la citoyenneté par rapport à l’origine… Nous refusons que dans notre pays, il y ait eu  74% d’actes antisémites de plus durant l’année 2018, nous refusons qu’à Paris, sur les devantures des magasins, on écrive « Junden », nous refusons qu’à Paris, il y ait des croix gammées sur le portrait d’une Grande femme de notre pays, à savoir Simone Veil … Quand un juif est attaqué dans la rue, ce n’est pas à la communauté juive à se défendre, c’est l’affaire de tous… », nous dit Emeric Lavitola.

Pour Betty Wieder, très attachée aux valeurs républicaines « Sur les frontons de nos mairies, trois mots sont écrits : Liberté- Egalité- Fraternité. Trois mots qui constituent le socle de la Nation Française, trois mots qui font encore rêver tant de peuples à travers le monde soumis à l’oppression » et nous alerte « Il fût une triste époque où la République a basculé…La France d’aujourd’hui est solidaire avec les minorités. Je souhaite que la raison l’emporte et que les démocrates arrivent à convaincre qu’en aucun cas les extrémistes n’arrivent au pouvoir à la veille des européennes. Les leçons de l’histoire n’ont pas été tirées et la Bête immonde rode à nos portes. Vivement un sursaut, ayant confiance en l’Homme ».

La jeunesse a été mise à l’honneur par les organisateurs : deux jeunes lycéennes de Bertran-de-Born et de Jay de Beaufort, se sont succédé au micro pour lire deux textes. Le premier, celui du pasteur Martin Niemöller « Quand ils sont venus chercher » et le deuxième, un extrait du discours de Simone Veil aux Justes de France.

Avant de se séparer les participants en entonner en chœur la « Marseillaise » et le « Chant des partisans ». 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here