LICRA Toulouse : Hommage contre l’antisémitisme

Via ladepeche.fr

0
Gérard Folus, Rachel Roizes, Stéphane Mirc, Christian Schulligen ; devant la plaque commémorative./ DDM, R. D.

Sur le parvis de la mairie, des personnalités de l’association Toulouse MJED et de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) ont assisté à l’hommage rendu par la municipalité de Léguevin à la famille Mendelsohn, qui résidait à Léguevin durant les heures sombres du nazisme.

Une famille dont le destin a basculé dans l’horreur en même temps que de nombreuses familles de la Haute-Garonne. En présence de Stéphane Mirc, maire de la ville, entouré des élus, de Gérard Folus président de la Licra de Toulouse, de Rachel Roizes présidente de la MEJD, des enfants des écoles des Gachots et de leur directrice, une formation de l’école de musique, donnait les premières mesures de Nuit et Brouillard dans un silence presque religieux.

Hymne à la souffrance dans cette composition de Jean Ferrat «Vous étiez vingt et cent, vous étiez des milliers» un moment d’émotion partagé par le public. Le maire soulignait les dangers de la montée d’un antisémitisme qui tue. Il remerciait les membres de l’association et soulignait ce devoir de mémoire que nous devons transmettre afin de construire, ensemble, notre avenir.» Il donnait ensuite la parole à Rachel Roizes et Gérard Folus qui se joignaient à lui dans son discours de partage et de mémoire. Rachel Roizes, présidente de l’Association pour la mémoire des enfants déportés (MEJD), après avoir fait des recherches sur la liste de Serge Karl sur les nazis, se consacre à une mission, faire connaître aux enfants des écoles, cette époque tragique.

Gérard Folus, président de la Licra qui officie sur des démarches essentielles et historiques (rappel de la Shoah) en intervention dans les établissements scolaires. Une devise pour tous «Restons unis avec nos différences». Francine Théodore Leveque représentante en Midi-Pyrénées du comité français pour Yad Vashem, a pour devoir de remettre, aux Justes parmi les nations, les médailles de leur dévouement et de leur humanisme.

Une gerbe était déposée sur le monument aux morts, avant que ne soit dévoilée la plaque commémorative dédiée à la famille Mendelsohn, sur laquelle sont inscrits les noms des enfants disparus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here