Nécrologie : disparition de Jean de Dieu Mucyo

Par Alain David, président de la commission Mémoire, Histoire et Droits de l’Homme.

J’apprends la mort de Jean de Dieu Mucyo.

Le nom de Jean de Dieu Mucyo est connu en France depuis août 2008, date de la publication du « rapport Mucyo ». Ce rapport, gros de près de 600 pages, controversé à sa parution dans une partie de la presse française ( Marianne, où Pierre Péan avait colonnes ouvertes, Le Monde…), mais jamais démenti sur le fond et salué par plusieurs spécialistes, concernait le rôle de la France, c’est-à-dire de certaines hautes personnalités du gouvernement et de l’armée, en place sous la cohabitation Mitterrand-Balladur, dans le génocide des Tutsi du Rwanda. 

J’ai eu en Juin 2014 l’occasion et le privilège d’être reçu à Kigali par M. Mucyo. J’ai le souvenir d’ un homme ouvert et accueillant, qui tout en  choisissant ses mots avec soin ne fuyait cependant aucune question, même les plus difficiles, en particulier celles qui concernaient la situation de la démocratie au Rwanda depuis 1994. 

Jean de Dieu Mucyo qui fut ministre de la justice, procureur général, sénateur, n’a cessé de se  vouer au Rwanda à la mémoire du génocide.  La mort le frappa alors même qu’il se rendait au bureau qu’il occupait au sénat, où ‘il était en charge de la défense des rescapés. 

capture-decran-2016-10-07-a-17-39-13