Non à l’implantation de « Bastion Social » à Clermont-Ferrand !

0

A Clermont-Ferrand, Bastion Social tente de s’implanter comme il l’a fait à Lyon, Chambéry, Strasbourg, Aix-en-Provence, Angers et Marseille.

Depuis des mois, nous demandons au gouvernement et à Gérard Collomb de dissoudre ce groupement d’extrémistes racistes issus des rangs du GUD et de mouvements de la mouvance néo-nazie comme Edelweiss-Savoie.

Chez le leader du mouvement, Steven Bissuel, à l’occasion d’une nouvelle procédure pour incitation à la haine raciale dans laquelle la LICRA était partie civile, on a retrouvé chez lui son obsession des Juifs : des cartes postales à l’effigie d’Adolf Hitler, de la Wehrmacht, des textes qui réécrivent l’histoire d’Oradour-sur-Glane, de collaborateurs, de Léon Degrelle, l’Ave Europa un chant à la gloire de la Panzerdivision.

Il partage sur les réseaux sociaux des contenus infâmes sur la Shoah émanant d’antisémites notoires comme Dieudonné, Soral et « Joe le corbeau ». Il est sous le coup de plusieurs procédures pour « incitation à la haine raciale » et « apologie de crime contre l’humanité ». Une fois de plus, nous demandons au gouvernement de dissoudre « Bastion social » et de priver d’identité légale un groupement identitaire qui ne doit pas avoir pignon sur rue.

Soutien à Olivier Bianchi dans son combat contre l’implantation de Bastion Social à Clermont-Ferrand !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Important : Les commentaires étant modérés avant publication, merci de veiller au respect de la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here