Pétain, indigne à perpétuité

Par Mario Stasi, Président de la LICRA

2

Le président de la République souhaite rendre hommage à Philippe Pétain dans le cadre des commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre Mondiale et a justifié cette démarche en indiquant que ce dernier « avait été un grand soldat ».

Evoquer les faits historiques, en laissant les historiens, dont c’est le métier, les apprécier, et évoquer le rôle de Pétain entre 1914 et 1918 est une chose. Mais que la République honore « le Maréchal Pétain » au mépris de l’indignité nationale qui l’a frappé en 1945 est un symbole effroyable.

En 1945, Jean Pierre-Bloch, mon prédécesseur, était juré au procès Pétain. Joseph Kessel, l’un de nos fondateurs, était journaliste au même procès. Cette histoire, à la LICRA, nous la connaissons intimement. En condamnant Philippe Pétain à l’indignité nationale au nom du Peuple Français, la justice lui a retiré toute possibilité d’avoir rang et place dans la mémoire nationale en le privant de ses titres et grades. Le sens de cette peine n’est pas ni secondaire ni accessoire ni décoratif : Pétain a déshonoré la France, la France désormais ne l’honorera plus. Il faut respecter la chose jugée et ne pas donner le sentiment qu’on trierait, au prétexte de nous garder de l’anachronisme, les faits d’armes du « Général Pétain » et les horreurs du « Maréchal Pétain ». Nul ne saurait ignorer que c’est en excipant de son statut populaire  à l’époque de « vainqueur de Verdun » qu’il a pris le pouvoir et emporté avec lui le pays au bord de l’abîme.

La LICRA demande au Président de la République de prendre conscience de l’émoi légitime créé par son initiative et de renoncer à honorer la mémoire d’un homme qui, à Vichy et par antisémitisme, a anéanti tout le reste.

Mario Stasi, Président de la LICRA

2 Commentaires

  1. · digne fils de son père, Mario junior!
    je crois que fort heureusement l’Elysée a fait marche arrière, mais j’ai été choqué de voir à la tv une archive où de Gaulle alors président avait le même avis que celui exprimé par Macron: mais, rappelons nous que certes de Gaulle était le héros du 18 juin mais que s’il a réagi c’était que, comme nombre de ses soutiens, parce que la France était occupée… jusque là très bien!
    mais, ensuite, lui et les siens ont-ils réagi aux lois anti- juives de Pétain:lois qui ont même étonné les allemands qui ne les avaient pas demandées?
    Béatrice GHELBER
    Avocate Honoraire

  2. Je partage votre message et serai présente malgré mon âge à une manifestation si vous l’organisez et je suis très choquée par la décision du président compte tenu que mon père engagé volontaire à l’age De 17 ans et blessé de guerre en 1914 et malgré cela déporté en 1942 et Petain n’a même pas respecté ses soldats

LAISSER UN COMMENTAIRE

Important : Les commentaires étant modérés avant publication, merci de veiller au respect de la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here