La Licra est l’une des plus anciennes associations de lutte contre le racisme au monde. Héritière d’une tradition humaniste, apolitique et laïque, elle est en première ligne dans tous les combats contre la haine.

L'histoire de la Licra

1927 : Création de la LICRA, suite au procès Samuel Schwartzbard

1927

Création de la LICRA, suite au procès Samuel Schwartzbard

L'origine : l'affaire Petlioura (1926-1927)

Le 25 mai 1926, le militant révolutionnaire (bolchévique, puis anarchiste) Samuel Schwartzbard abat de sang-froid à Paris le leader nationaliste ukrainien Simon Petlioura, qu'il juge responsable des pogroms organisés en Ukraine à l'époque où il y était actif.

Bernard Lecache (1895-1968), issu d'une famille juive d'Ukraine, exclu du Parti communiste en 1923 (il rejoindra par la suite la SFIO), suit le procès en tant que journaliste au Quotidien. Voulant apporter son aide à Samuel Schwartzbard, il se lance dans une campagne médiatique et fonde un groupement, la Ligue contre les pogroms.

La présidence de Bernard Lecache (1927-1968)

Après l'acquittement de l'accusé, le groupement, organisé en association, devient en février 1928 la Ligue internationale contre l'antisémitisme (LICA). Des personnalités influentes et d'origines politiques diverses y adhérent : Victor Basch, Léon Blum, Albert Einstein, Edmond Fleg, Maxime Gorki, Paul Langevin, la comtesse de Noailles, Pierre Bonardi, Georges Pioch, Lazare Rachline, Georges Zérapha, Séverine, André Spire. Une de ses premières tâches est de cartographier les pogroms en Europe.

En 1932, le nom devient Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme mais le sigle LICA est conservé (ce n'est qu'en 1979 que le sigle LICRA a été adopté).

  • 1927

L'antiracisme sur le terrain Rejoignez-nous et agissez sur le terrain à nos côtés

Ils ont
soutenu
la Licra

Suivez-nous sur Youtube

L'organigramme de la Licra

Organigramme de la LICRA

Suivez-nous
sur Twitter

“Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas a déjà perdu.”
Bertolt Brecht