Semaines FARE : tour de France des actions de la Licra

Romans : Sport et respect

La PRS et la LICRA ont, pour la 3e année consécutive, partagé une réflexion au stade de la Paillère à Romans, unies dans une même volonté promouvoir le bien vivre ensemble dans le monde du football, et cela passe par la lutte contre les discriminations et le racisme, le respect de la différence.

Au sein de la PSR présidée par Hamid Diab, les dirigeants et animateurs, qui ont en charge 300 jeunes de 27 nationalités, ont largement pris la mesure de leur rôle d’éducateurs, si ce n’est pas toujours simple à gérer, il n’y a pas d’actes racistes notoires à déplorer.

C’est en pleine accord avec les responsables du club que l’association contre le racisme, les discriminations et l’antisémitisme, participe aux journées européennes FARE (Football Against Racism in Europe), en effet, l’éducation étant, avec la mémoire et le juridique, l’un des trois volets de ses actions.

C’est dans ce cadre que les militants Licra Drôme rencontrent et échangent avec licenciés des différents clubs sportifs (et pas seulement au football) où sont rassemblés les jeunes, ce week-end, Pierre Pieniek président, Françoise Duver secrétaire et Romain Teufert trésorier, étaient présents sur le terrain d’une belle jeunesse multicolore.

Châlons-en-Champagne : Un tournoi, une projection de film et une exposition contre le racisme

Samedi 25 octobre 2014, la Licra de Châlons-en-Champagne a organisé plusieurs évènements s’inscrivant dans le cadre de la quinzaine FARE (Football Against Racism in Europe, avec le concours de l’Office Municipal des Sports (OMS) et de la section football de l’ASPTT de Châlons-en-Champagne.

Un « tournoi citoyen de futsal contre le racisme » destiné aux 10-12 ans durant l’après-midi : 43 enfants issus de différents clubs de Châlons et la région et leurs entraîneurs y ont participé avec enthousiasme.


A l’issue de cette manifestation, la Licra a remis à chaque jeune participant un tee-shirt et un diplôme du jeune footballeur citoyen. Chaque équipe a reçu une coupe offerte par la Région Champagne-Ardenne, la Ville de Châlons et le District de Football de la Marne. Un goûter offert par la Ville de Châlons a clôturé de manière festive cet après-midi sportif et a réuni autour des jeunes footballeurs tous les partenaires de l’action, en particulier, le député-maire, Benoist Apparu, et plusieurs de ses adjoints et conseillers municipaux, Gérard Cassegrain, président du Disctrict de Football de la Marne, et Gérard Berthiot, vice-président de la Région Champagne-Ardenne délégué à la vie associative, la jeunesse, les sports et l’éducation populaire.

A 18 heures, le film « Des Noirs en couleur » a été projeté suivi d’échanges avec le public.

Tout au long de ces deux évènements, le public a pu également découvrir l’exposition « Des Noirs dans les Bleus », l’histoire des joueurs afro-antillais, réunionnais, guyanais et néo-calédoniens en équipe de France de 1930 à 2010, que la Licra présentait.

Bordeaux : Café Licra « Le racisme dans le football », avec Pape Diouf 

Le 14 octobre, la Licra Bordeaux-Gironde a organisé un débat autour de la question du racisme au sein du sport universel par excellence : le football. Pape Diouf, grand témoin d’une incontesable dimension médiatique, était l’invité de ce Café Licra, exercice d’échanges et de réflexions.

Surtout connu pour son quinquennat de présidence de l’Olympique de Marseille, ce franco-sénégalais de 63 ans a vu l’essentiel de sa vie d’adulte graviter autour de la Canebière et du Stade Vélodrome, lorsqu’il était journaliste sportif au quotidien « La Marseillaise » puis agent de joueurs.

Répondant sans détour et avec aisance aux divers thèmes abordés, de la place du football dans la société à la manière de savoir transformer, pour un homme de couleur, un handicap en atout, Pape Diouf a diffusé, tout au long de la soirée, des messages de dignité, de sérénité, et de combat pour la reconnaissance du mérite. 

> Voir plus de détails sur l’évènement sur le site de la Licra Bordeaux-Gironde

Nice : Tous gagnants contre le racisme (voir l’article de Nice Matin ci-dessous)