Tags racistes anti-musulmans sur la mosquée de Perpignan : la LICRA saisit la justice

Déclaration d’Alain Jakubowicz, Président de la LICRA

« Samedi 10 décembre au matin, la mosquée de Perpignan a été la cible de plusieurs tags racistes anti-musulmans. Ces actes doivent être condamnés comme tels avec la plus grande fermeté.

Vouloir en atténuer le sens conduirait à dédouaner les auteurs des faits de leurs responsabilités. Il ne s’agit pas, contrairement aux déclarations du Maire de Perpignan, «d’imbécillités à mettre sur le compte de gens désaxés, d’esprits faibles, de tarés »*. Il s’agit de délits racistes qui appellent une sanction pénale.

La LICRA a décidé de saisir immédiatement le procureur de la République de Perpignan et souhaite que la justice identifie, poursuive et sanctionne ceux qui ont ainsi appelé à la haine. La LICRA se constituera partie aux côtés des victimes.

Tags à la mosquée de Perpignan: «  Le reflet de quelque chose de haineux  »