Votons Antiraciste !

À la veille d’échéances électorales décisives pour l’avenir de notre pays, la LICRA entre en campagne et se mobilise pour défendre les valeurs de la République.

Dans ce contexte, la LICRA souhaite que chacun puisse savoir, avant de voter, qui sont les « antiracistes déclarés ».

La Charte Antiraciste de la LICRA 

Dans une tribune publiée par le journal Le Monde cet après-midi, Alain Jakubowicz interpelle les candidats à la présidentielle et aux législatives afin de les amener à prendre position sur une Charte Antiraciste qui repose sur deux engagements :

– « s’exprimer avec le souci permanent de l’éthique républicaine, de la cohésion nationale et de la paix civile, en rejetant toute forme de racisme, d’antisémitisme, de xénophobie et d’homophobie ».

« combattre et faire battre, dans les urnes, tous ceux qui auront eu une expression publique de cette nature lors de la campagne électorale ».

Les noms des signataires et des non-signataires de cette Charte seront rendus publics.

Le texte intégral de la Charte est consultable en cliquant ici. 
Les 10 propositions de la LICRA

La LICRA soumettra aux candidats aux élections présidentielles et législatives une série de 10 propositions sur lesquelles il leur sera demandé de se prononcer.

Ces propositions concernent la création d’un service civique national obligatoire, la laïcité, la lutte contre la prolifération de la haine sur Internet, l’instauration d’une peine d »inéligibilité pour les élus racistes, antisémites ou homophobes, l’inscription de l’enseignement des génocides et des crimes contre l’Humanité dans les programmes scolaires, la lutte contre l’intégrisme religieux au sein des établissements privés hors contrat, l’amélioration des droits des étrangers et des réfugiés, la défense de la Convention européenne des droits de l’Homme …

Pour accéder au détail des propositions de la LICRA, cliquez ici.
L’Appel pour la République et pour la France  
Lancé il y a quelques semaines, cet appel a déjà recueilli plus de 5000 signatures. Soutenu par le Grand Orient de France et le Comité Laïcité République, cet appel repose sur un constat simple : il y a moins à craindre des extrémistes qui s’expriment que des républicains qui se taisent. L’objectif de ce texte est de mobiliser la majorité silencieuse qui serait tentée par le défaitisme, l’abstention ou l’indifférence à un moment où les extrémistes, il faut en être certain, feront le plein de leurs voix.

Lire l’intégralité de l’Appel pour la République et pour la France