Antisémitisme : l’école est-elle encore un rempart ?

La parole à Anastasio Karababas

1

En 2018, les actes antisémites ont augmenté de 74% ! Plus de 600 actes ont été enregistrés en moyenne par an entre 2002 et 2016. Ces derniers jours, nous assistons à un spectacle désolant.

Certains n’hésitent pas à s’attaquer à des symboles ou à des personnages de notre histoire censés nous unir : on vandalise des boites aux lettres ornées du portrait de Simone Veil, on scie des arbres plantés en mémoire d’Ilan Halimi… Sans parler des vitrines de magasins taguées. Une fois de plus, un antisémitisme aveugle et ignorant se manifeste sans vergogne.

Or nous savons pertinemment que le rôle de l’éducation est fondamental. L’école est a priori le rempart contre toute forme de haine. Est-ce réellement le cas ? Comment expliquer que les actes terroristes de ces dernières années aient été commis par des jeunes gens qui ont été scolarisés à l’école de la République ? Pourquoi les propos antisémites au sein de l’école sont-ils parfois minimisés ou étouffés ? Tant de questions se posent…

Les jeunes collègues néo-titulaires de leur poste sont envoyés dans les quartiers les plus difficiles sans formation adéquate.

De nombreux enseignants font un travail formidable, avec souvent peu de soutien et de moyens. D’autres se contentent du minimum, par choix ou parce qu’ils se sentent abandonnés par l’Etat. Enfin, il y a ceux qui évitent tout sujet sensible pour ne pas faire de vagues. Les jeunes collègues néo-titulaires de leur poste sont envoyés dans les quartiers les plus difficiles sans formation adéquate. Sans parler du salaire qui prouve à quel point le travail du professeur n’est pas reconnu !

Pour lutter contre l’antisémitisme, la justice, la police, les partis politiques, les associations et bien d’autres acteurs doivent travailler ensemble. Mais l’école est la première arme contre les préjugés et l’intolérance. Rendons-lui enfin sa vraie mission.  

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here