Vifs débats à l’Assemblée sur la définition des contenus haineux en ligne

1

Le gouvernement a notamment refusé d’élargir la définition des contenus haineux en ligne au négationnisme, arguant qu’il serait difficile pour les plateformes de faire respecter cet interdit « qui nécessite une lecture d’appréciation, une lecture de contextualisation ».

Apologie de crime contre l’humanité, négationnisme, « agribashing », antisionisme… Des députés ont voulu étoffer dans la nuit de mercredi à jeudi la définition des contenus haineux en ligne ciblés par une proposition de loi LREM, ce qui a suscité de vifs débats à l’Assemblée. Les députés examinaient la mesure phare du texte porté par l’élue de Paris Laetitia Avia (LREM) qui consiste à obliger plateformes et moteurs de recherche à retirer les contenus « manifestement » illicites sous 24 heures, sous peine d’être condamnés à des amendes jusqu’à 1,25 million d’euros.

Lire la suite sur Europe1.fr

1 COMMENTAIRE

  1. Tant que toute la lumière n’aura pas été faite sur certains crimes racistes largement passés sous silence (viol collectif d’Evry en 2014, meurtre de Sarah Halimi en 2017…) et tant que n’auront pas été dissous les indigènes de la République, Égalité et Réconciliation, le CRAN , l’ UNEF etc…tous ces effets d’annonce resteront peu crédibles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here