Le « Merci à l’Allemagne » de Joachim Gauck

A l’occasion du 25ème anniversaire de l’unité allemande, le président de l’Allemagne fédérale Joachim Gauck s’est félicité dans son discours du 3 octobre de l’élan de compassion des Allemands: il voit dans l’accueil des réfugiés un défi aussi considérable que l’unité réalisée entre les deux Allemagnes.

Retenons  cet extrait : « Lorsque nous évoquons, nous Allemands, le débat mené sur le thème « la barque est pleine » tel qu’on le tenait il y a 20 ans, nous pouvons mesurer combien la pensée de la plupart de nos concitoyens a changé. L’accueil des réfugiés l’été dernier fut et reste un signal fort contre la xénophobie, le ressentiment, les discours haineux et la violence. Et ce qui me réjouit tout particulièrement : une connexion merveilleuse a surgi entre la société civile et l’état. Et l’on a vu s’engager ceux qui avaient eux-mêmes été un jour des étrangers en Allemagne, où ceux qui descendaient de familles d’immigrés. Dans les communes, les Länder, au niveau de l’Etat fédéral l’extraordinaire se produit. De cela ce pays peut à raison s’enorgueillir et se réjouir. Et moi je dis : merci à l’Allemagne (…) Précisément parce que l’Allemagne reste un pays des multiculturalisme il lui faut garder le rapport à d’inébranlables valeurs (…) et parmi ces valeurs il y a notre refus résolu de toute forme d’antisémitisme… »