La LICRA Périgueux-Dordogne reçoit Mario Stasi, en présence de la DILCRAH

0

Vendredi 23 novembre 2018, la section Périgueux-Dordogne recevait le Président de la LICRA, Mario Stasi. Il était accompagné de Cindy Léoni, secrétaire générale de la DILCRAH, Ari Sebag, secrétaire général de la LICRA, Claude Pierre-Bloch, membre du Bureau exécutif et de Stéphane Nivet, directeur de la Communication de la LICRA.

Au cours de cette visite, Mario Stasi a pu rencontrer les militants de la section locale mais aussi les élus périgourdins pour échanger et travailler sur la lutte contre le racisme et l’antisémitisme.

Une journée marathon

En début de matinée, la délégation parisienne accompagnée par Betty Wieder, Présidente de la section Dordogne a été reçue par le maire de Périgueux, Antoine Audi. Pour Mario Stasi,  « il faut analyser avec les élus locaux, quelles actions peuvent être menées pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme, il est important que nous continuions à tisser des liens avec les pouvoirs publics… ».

En quittant la mairie, le président Stasi a rencontré le député Philippe Chassain.

Dans l’après- midi, les militants de la Licra ont été conviés à une rencontre amicale suivie d’une conférence de presse. Pour Mario Stasi il est important de tisser du lien avec les sections locales afin de mener au mieux des actions concrètes pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Des actions qui pourraient recevoir un soutien financier de la DILCRAH (délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT).  Notre président fait un constat alarmant, sur l’augmentation des actes antisémites en France avec une hausse de + 69% sur les neuf premiers mois de 2018, sachant que 0,3% de la population, (c’est à peu près le nombre de citoyens juifs en France) sont victimes de 30% de ces actes. La lutte contre les réseaux sociaux qui diffusent des propos haineux est une priorité, des solutions existent comme en Allemagne. Pour Mario Stasi, l’accent doit être mis sur l’éducation, avec des bénévoles qui interviennent dans les écoles pour parler des valeurs de la République : la liberté, la fraternité et la laïcité. La LICRA a mis sur pied une formation pour ces intervenants en milieu scolaire.

La délégation LICRA est reçue par Germinal Peiro, Président du Conseil départemental

Mario Stasi a ensuite été reçu par Germinal Peiro, président du Conseil départemental de la Dordogne, qui a manifesté à l’égard des objectifs de la LICRA une très grande alacrité et a pris date pour développer de nombreux projets, notamment en matière d’éducation, avec la LICRA, au plan local comme au plan national.

Débat : « L’éducation contre le racisme et l’antisémitisme »

À 20 heures, le président de la LICRA anime une conférence-débat sur le thème de « L’éducation contre le racisme et l’antisémitisme » en présence de madame Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, préfète de la Dordogne, Cindy Leoni,  secrétaire générale de la DILCRAH, Mireille Bordes,  vice-présidente du Conseil départemental, Jacques Caillaut, inspecteur d’académie, directeur départemental des services de l’éducation nationale.

Devant un public attentif, Cindy Léoni, intervient sur l’enjeu de l’éducation pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Pour Mario Stasi « on ne naît pas raciste, on le devient », il faut « combattre le racisme à l’école primaire, sensibiliser les plus jeunes dans les maternelles avec des jeux, des contes, des petites histoires. Dans le cadre du plan mercredi, enseigner la laïcité, analyser les différents génocides dont la Shoah et sa spécificité, le racisme et l’antisémitisme. Il faut donner aux jeunes l’esprit critique, et leur permettre un décryptage de l’information sur les réseaux sociaux. Nous avons un travail de longue haleine » à faire, a déclaré notre président.

Vous pouvez revoir l’intégralité de la conférence sur notre page Facebook ou via le lien ci-dessous.

Hommage à Jean Pierre-Bloch à Lagudal

Le lendemain, Mario Stasi, Ari Sebag et de nombreux membres de la LICRA Périgueux-Dordogne, accompagnés de nombreux sympathisants réunis autour de Thomas Sarlat et Stéphane Guthinger qui se sont activement mobilisés pour aider à la réussite de cette journée périgourdine, se sont rendus à Lagudal, lieu-dit où Jean Pierre-Bloch, président de la LICRA de 1968 à 1992, avait organisé le premier comité de réception d’un parachutage combiné d’hommes et d’armes en France dans la nuit du 10 au 11 octobre 1941. Mario Stasi a tenu a saluer la mémoire de son prédécesseur et a rappelé les immenses qualités morales qui ont guidé la vie de cet infatigable Résistant, qui toute sa vie durant a eu chevillée au corps la République, ses valeurs et le combat antiraciste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Important : Les commentaires étant modérés avant publication, merci de veiller au respect de la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here