Le prêcheur Iquioussen déprogrammé après l’action de la LICRA

Début novembre, la LICRA dénonçait la venue à Mulhouse du prêcheur Hassan Iquioussen, prêcheur de l’UOIF, apologiste des Frères musulmans, qui avait qualifié par le passé les juifs d’« avares et usuriers », d’être « le top de la trahison et de la félonie » et de « comploter contre l’islam et les musulmans » ou encore de « ne pas vouloir se mélanger aux autres qu’ils considèrent comme des esclaves ». Dominique de Villepin, en son temps, avait condamné ces déclarations et Hassan Iquioussen avait alors présenté des excuses une fois les propos révélées au grand public par les médias.

Plus récemment, à la mosquée de Dunkerque, le 15 octobre 2012, il avait déclaré : « Les rabbins, les religieux, les curés, les évêques exploitent les petites gens en leur prenant leur fric, en abusant de leurs femmes. Ceux qui ont le pouvoir, quelque soit le pouvoir, ont toujours déclaré en majorité la guerre à qui ? Au prophète ! (…) Vous savez c’est quoi l’objectif ? C’est pas que les non-musulmans nous détestent. Ca ils l’ont déjà fait. Ils l’ont fait avec le 11 septembre. Ils l’ont fait avec le 18 juillet, Londres, Madrid. Ils l’ont fait avec Merah (…). Vous voyez toutes ces affaires. Toutes ces pseudos-affaires. Ouais ! Ces pseudos-attentats ont pour objectif de faire peur aux non-musulmans. Pour qu’ils aient peut de l’islam et des musulmans. » 

L’AMAL, association organisatrice de l’événement qui doit se tenir e 26 novembre prochain dans le cadre de la sixième édition de la Rencontre Annuelle des Musulmans de l’Est au Parc des expositions de Mulhouse, a annoncé le 22 novembre qu’elle déprogrammait la venue d’Hassan Iquioussen préférant « privilégier les liens tissés avec la ville, le local, ne pas prendre le risque de perturbations ou d’une manifestation le jour J… ».