Première conférence internationale consacrée à l’antisémitisme sur Internet

Le 19 avril dernier s’est tenue à Jérusalem la première conférence internationale sur l’antisémitisme sur internet. Cet évènement exceptionnel était organisé par deux organisations non gouvernementales spécialistes de la cyber-haine, l’ISCA (Israeli Students Combating Anti-Semitism) et l’INACH (International Network Against Cyber-Hate). La Licra membre du réseau INACH et partenaire de l’ISCA était présente à cette conférence aux côtés d’experts de la cyber-haine venus pour l’occasion du monde entier.

Des représentants de l’Anti-Defamation League américaine, de l’International Holocaust Remembrance Alliance, du Kantor Center, de la World Union of Jewish Students ou encore de l’European Union of Jewish Students sont intervenus sur les différentes problématiques induites par l’antisémitisme sur internet. Etaient également présents la coordinatrice de la Commission européenne pour la lutte contre l’antisémitisme, Mme Katharina von Schnurbein, l’Ambassadeur et le Directeur du Département de la lutte contre l’antisémitisme au Ministère des Affaires étrangères, le docteur et député Avraham Neguise en charge de la Commission de l’intégration à la Knesset, Gideon Behar, le directeur du département consacré aux communautés juives du ministère des affaires étrangères israélien, Akiva Tor.

L’antisémitisme occupe aujourd’hui une place grandissante sur le Web, encore difficile à recenser et évaluer. Lutter contre cette « maladie profondément ancrée dans la société humaine » prend souvent la forme d’une « guerre contre des ennemis sans visage » et ce particulièrement sur les réseaux sociaux, les plateformes vidéos et les blogs selon les mots d’Avraham Neguise et d’Akiva Tor. Pourtant, Internet constitue un espace de liberté que les gouvernements, les entrepreneurs et la société civile doivent s’efforcer de préserver des dangers de l’antisémitisme et de la haine. Philippe Schmidt, président de l’INACH et vice-président en charge des affaires internationales de la Licra, a souligné lors de son intervention la nécessaire coopération dans une politique efficace de lutte contre la cyber-haine.

La banalisation du discours antisémite se traduit aujourd’hui par l’affirmation d’un discours classique d’extrême droite, l’apparition d’un nouvel antisémitisme plus axé sur la question d’Israël dont le point de départ reste la conférence de Durban mais aussi l’influence du radicalisme religieux. A partir de ce constat, les intervenants se sont interrogés sur les actions et les outils à développer pour contenir et lutter contre le discours antisémite. Différents projets innovants ont été présenté et notamment le programme « Get the trolls out » dont la Licra est le coordinateur français. Lutter contre l’antisémitisme contre internet, c’est lutter contre la cyber-haine. Comme l’a rappelé K. von Schnurbein, « la haine appelle toujours la haine ».

conf int 01Pour plus d’infos lire l’interview de Ronald Eissens dans le journal Haaretz, co-fondateur et membre du bureau exécutif de l’INACH :

http://www.haaretz.com/jewish/news/.premium-1.715308