De l’accueil des migrants à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, la nécessaire mobilisation citoyenne

0

Une exposition « Enfants réfugiés d’hier et d’aujourd’hui » et une table-ronde sur l’accueil des personnes migrantes et l’engagement citoyen à la Mairie de Lyon 1er

Dans le cadre de la première saison « Migrations d’hier à aujourd’hui », organisé par la Mairie de Lyon 1er, la Licra AURA et Singa (association favorisant la rencontre entre des migrants et des locaux) ont organisé une table-ronde sur le thème de l’engagement citoyen et de l’accueil des personnes migrantes.

L’exposition « Enfants réfugiés d’hier et d’aujourd’hui », dont la Licra a la responsabilité depuis l’été dernier, a été installée dans les locaux de la mairie pendant toute la semaine du 14 au 19 janvier, avec la tenue de permanences de militants de la Licra et l’organisation de visites commentées pour les scolaires suivies d’échanges avec les intervenants bénévoles de la Licra.

Cette exposition, qui comprend 12 panneaux, a été réalisée par des élèves de 3 collèges de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont les élèves allophones de la classe d’UPEAA du collège Aimé Césaire à Vaulx-en-Velin, qui ont obtenu le Prix Gilbert Dru 2018 ; ce projet a été mené grâce au partenariat avec la Maison d’Izieu et le Lieu de Mémoire de Chambon-sur-Lignon, avec le soutien de la Région. L’exposition retrace les parcours de plusieurs de ces jeunes élèves réfugiés, met en parallèle ces parcours avec ceux des enfants juifs cachés et exterminés de la Maison d’Izieu et propose des rappels historiques sur les réfugiés accueillis au Chambon-sur-Lignon à différentes périodes, grâce à l’engagement fraternel et solidaire de femmes et d’hommes de toutes conditions et convictions.

Près de 300 visiteurs, scolaires compris, ont découvert cette exposition et ont pu échanger avec des militants de la Licra pendant toute la semaine, laquelle s’est conclue par une table-ronde co-organisée avec l’association Singa.

Cette table-ronde avait pour objectif de susciter l’échange sur l’accueil des personnes migrantes et l’engagement citoyen au sein des associations. Des témoins de la Licra et de Singa ont évoqué leurs propres engagements, leurs difficultés, les réussites, et aussi des questionnements. Au-delà de l’empathie, l’accueil des réfugiés fait partie de l’histoire de la Licra avec, entre autre, la création par la LICA en 1928 de la Commission du Droit Asile. Elle correspond à notre tradition républicaine ; il s’agit d’un devoir et non seulement de bons sentiments. Comment s’engager aux côtés des migrants, dans les associations ? En quoi l’engagement contre le racisme et l’antisémitisme est complémentaire et indispensable pour accueillir les migrants ? Est-ce que favoriser l’engagement pour l’accueil des migrants contribue, à lutter contre le racisme et la xénophobie ? Comment s’engager pour aider les mineurs étrangers isolés ? Comment les associations pourraient mieux se mobiliser ensemble et se coordonner ?

Une salle comble, plus de 70 participants, et beaucoup de questions qui démontrent l’intérêt et surtout l’urgence pour le mouvement associatif et les citoyens à s’engager ensemble. Un évènement qui a permis de rappeler à tous l’ADN de la Licra et ses engagements originels en faveur des réfugiés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here