Les tribulations d’un musulman d’ici

Théâtre de l’Observance, 10 rue de l’Observance, tous les jours à 15h30 (relâche le 15 juillet) d'Ismaël Saïdi.

0

Ismaël est un musulman de la seconde génération né en Belgique dans une famille d’immigrés marocains ; mais comment faire avec ces influences contradictoires et apprendre à vraiment savoir qui il est ?

C’est la trame de la pièce écrite par Ismaël Saidi en 2015 *, avant le succès triomphal de DJIHAD, suivi actuellement d’un deuxième volet, GEHENNE (l’enfer) …

Ismaël, musulman pratiquant nous raconte avec sa verve « coluchienne » son parcours depuis l’arrivée de son père en Belgique dans les années 70, son enfance trimballée dans les écoles catholiques, laïques, musulmanes, son entrée dans la police (un rebeu chez les flics !) puis plus récemment de son rôle de père.

Mais au-delà de l’humour qu’Ismaël maitrise avec talent (Nana Mouskouri détrônée par Jean Jacques Goldman sa première bouée de sauvetage !), son spectacle lutte contre les formes de rejet tout en décrivant une communauté qui a tendance à ne pas communiquer au-delà du cercle familial.

Car si Ismaël SAIDI est croyant il est aussi un croyant heureux depuis qu’il a rencontré le doute grâce à la rencontre de l’islamologue Rachid Benzine. Ensemble ils ont écrit un livre «  Finalement il y a quoi dans le Coran »*. « Chez nous la pensée critique a longtemps été condamnée, le courant rétrograde a tout bloqué et il faut maintenant débloquer tout çà nous et sortir d’un islam prémâché ou fast food » »

Tout déballer seul en scène avec les mauvais côtés mais aussi l’acte admirable de cette voisine, « Madame », qui un jour, bravant tous les préjugés, est venue s’occuper des enfants malades de la famille Saidi dans son logement du quartier de Shaerbeek et qui l’accompagne dans son cœur depuis ce jour.

Un acte exemplaire pour aller à la rencontre de l’autre et des autres et qui résonne fort dans le spectacle d’Ismaël SAIDI comme une ode à la joie et à la paix.

Merci Ismaël pour ce message qui nous rappelle que l’on peut être « musulman » et « d’Ici », aussi.

Jean-Louis Rossi

*  « Moi Ismaël, un musulman d’Ici ». La boite à Pandore. Collection LIBRIO 3 euros (avec dossier pédagogique)
*  « Finalement il y a quoi dans le Coran  ». Rachid Benzine. Ismaël Saïdi. Edition La Boite à Pandore 2017

LAISSER UN COMMENTAIRE

Important : Les commentaires étant modérés avant publication, merci de veiller au respect de la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here