Mario Stasi élu Président de la LICRA

0

Réunie en Congrès pour la 49ème fois depuis 1927, la LICRA a procédé à l’élection de son Président le dimanche 24 mars 2019. 

Mario Stasi a été élu au premier tour de scrutin Président de la LICRA pour un mandat de trois années avec près de 90% des suffrages exprimés. 

Il est le sixième président de la Ligue, après Bernard Lecache (1927-1968), Jean Pierre-Bloch (1968-1992), Pierre Aidenbaum (1992-1999), Patrick Gaubert (1999-2010) et Alain Jakubowicz (2010-2017).

Conformément à nos statuts et à la suite de la démission d’Alain Jakubowicz en novembre 2017, Mario Stasi avait assuré la présidence de l’association depuis cette date en sa qualité de premier vice-président. 

Mario Stasi, né en 1968, est avocat au Barreau de Paris.

Titulaire d’un DEA de droit communautaire de l’Université de Paris 2 – Panthéon- Assas, il a prêté serment en 1991 avant d’être élu Secrétaire de la Conférence du Stage en 1997. Collaborateur d’Olivier Metzner, puis associé sein du cabinet du cabinet Stasi et Associés, fondé par son père, il fut notamment en charge du département contentieux spécialisé en droit pénal général, droit pénal des affaires et droit de la presse. Il a créé en 2012 avec Sophie Obadia le cabinet Obadia & Stasi. Il plaide depuis plus de 20 ans devant les tribunaux correctionnels et les Cours d’Assises.

Parallèlement à sa profession d’Avocat, Mario Stasi est un militant, marqué par l’engagement antiraciste et républicain de son oncle, l’ancien Ministre et parlementaire Bernard Stasi.

Engagé dans la vie politique auprès de François Bayrou lors des élections européennes de 1999 et des élections législatives de 2007 et de Philippe Séguin lors des élections municipales de 2001, il s’investit ensuite à la LICRA au sein de laquelle il a été nommé Président de la Commission Juridique de la LICRA en juin 2012. 

Devant la poussée des communautarismes, des extrémismes politiques et religieux, face au développement d’un véritable racisme identitaire et d’un antisémitisme aux multiples visages, Mario Stasi aura à coeur de défendre la vocation universaliste et républicaine du combat antiraciste. Il souhaite renforcer l’ancrage territorial de la LICRA, développer ses actions d’éducation, amplifier ses partenariats avec les acteurs publics mais aussi privés et intensifier la lutte contre la haine sur les réseaux sociaux.

Message d’Alain Jakubowicz, président d’honneur de la LICRA

Je prie mes amis de la Licra de m’excuser de n’avoir pu assister à la deuxième journée du Congrès qui a consacré l’élection à la présidence de Mario Stasi. J’ai demandé que soit lu le message suivant qui en explique la raison.

Mes amis,

Il y a 10 ans, dans cette même salle, vous m’avez élu Président de la Licra.
Aujourd’hui, conformément à votre vote, je passe officiellement le flambeau à Mario.
J’aurais voulu être à vos côtés en ce jour important pour la vie de notre association.
Il se trouve qu’il y a 20 ans, 39 personnes brulaient vives dans le Tunnel du Mont Blanc. J’ai eu l’honneur d’être l’avocat de leurs familles, au cours du procès qui a jugé les responsables de cette catastrophe à nulle autre pareille.

J’ai considéré que ma place était à leurs côtés en ce jour de souvenir et de recueillement.
Je vous prie de m’en excuser.

Au cours de ce procès, j’ai retrouvé un grand homme et un grand Avocat, avec lequel j’avais déjà partagé des combats et pour lequel j’avais une immense affection : Le Bâtonnier Mario Stasi.

C’est son fils que vous venez d’élire Président de la Licra. J’ai une pensée émue pour lui. Je sais combien il serait fier d’assister à ce bel évènement, dans la suite de ses engagements et de ceux de sa famille.

Mes amis,

L’heure n’est plus au bilan.
Je veux seulement vous remercier une dernière fois pour la confiance que vous m’avez accordée.
J’ai été fier de porter haut et fort les couleurs de la Licra, La Licra de Bernard Lecache et de Jean-Pierre Bloch, la Licra de Pierre Aidenbaum, et de Patrick Gaubert, la Licra de mon père, la Licra de mon cœur, la Licra intemporelle, la Licra de nos pairs, la Licra de nos enfants, la Licra qui nous a précédé, la Licra qui nous survivra.
A l’instar de la République, la Licra est une et indivisible.

Nos différences ne sont que broutilles, nos querelles qu’épiphénomènes. Loin d’être un handicap, elles sont notre richesse. Notre diversité est notre force. 
Car en définitive, nous avons toujours su, dans notre histoire, nous retrouver sur l’essentiel, comme nous le faisons aujourd’hui.
Cet essentiel tient à cette petite flamme, que je transmets avec émotion à Mario, comme notre trésor le plus cher. Cette petite flamme est la lumière de la Licra qui éclaire nos combats. Elle peut vaciller mais jamais ne s’éteint.
Je sais qu’il en est digne et qu’il y veillera comme à la prunelle de ses yeux, je sais qu’il l’entretiendra et qu’un jour, il la transmettra à son tour à celui ou celle qui lui succédera.

C’est pour préserver cette flamme que j’ai pris des décisions, qui trouvent aujourd’hui leur aboutissement, avec ce passage de témoin dans l’unité et la sérénité.
Une nouvelle page s’ouvre pour la Licra.

Ecrivons la ensemble.

S’il appartient désormais à Mario de tenir la plume, il aura besoin chaque jour de l’encre que constitue chacun d’entre nous.
Le livre de la Licra est une œuvre collective.
Comme je m’y suis engagé, j’y porterai ma part. Avec vous, parmi vous.

La force de la Licra n’est pas dans ses présidents mais dans ses militants. Les présidents passent, les militants restent. Je suis heureux de redevenir un militant de base, au service de nos combats pour une France et un monde meilleur.

Félicitations Mario. Je veux publiquement te dire mon soutien, ma confiance et mon amitié.
Mes vœux de succès t’accompagnent. Pas pour toi. Pour nous tous. 
Le mandat qui vient de t’être confié t’honore et t’engage.
A toi de conduire le navire amiral, dans le calme comme dans la tempête.
Belle fin de Congrès à vous toutes et tous.

Je suis avec vous par la pensée.
Vive la Licra !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here