Salut nazi d’un supporter de l’OL

0
© R. Mouillaud / Maxppp

Lors du match Manchester-OL, un supporter de l’Olympique Lyonnais, présent au milieu des « Bad zones » a été filmé en train d’effectuer un salut nazi.

La LICRA a immédiatement réagi sur les réseaux sociaux pour demander que des initiatives énergiques soient prises par le club et par la justice.

Le club de l’Olympique Lyonnais a immédiatement réagi à travers le communiqué suivant :

« L’Olympique Lyonnais informe que l’individu auteur d’un comportement inexcusable, mercredi soir à Manchester, a bien été identifié par les services de sécurité du club et que son identité a été transmise aux services de police français et britanniques.

L’Olympique Lyonnais condamne fermement de tels agissements et rappelle qu’il a immédiatement pris des mesures d’interdiction définitive du stade et de tous déplacements officiels organisés par le club, à l’encontre de cet individu.

Le club a déposé une plainte contre l’individu et se tient à la disposition des services de justice français et britanniques afin d’apporter sa collaboration aux enquêtes qui pourront être ouvertes, afin de poursuivre et sanctionner l’individu en question », a fait clairement savoir le club rhodanien, très déterminé à ne pas laisser ce geste impuni.

Quelques jours plus tard, une nouvelle affaire venait entacher le club. En effet, le magazine des mêmes « Bad Gones », « le Mauvais Gone » publiait le texte suivant lors du match OM-OL :  « Tout est détestable chez eux », pouvait-on lire dans ce texte aux relents nauséabonds, rédigé « contre la vérole sudiste ». « Leur ville sale, leur club donneur de leçon, leur accent insupportable et pour finir leurs ultras prétendument anti-racistes mais plus sûrement anti-français ». Avant de conclure : « Marseille est une ville où règne le sida ».

« On va consulter les avocats du club, ça nuit grandement à l’image du club. C’est odieux. Inapproprié. » Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas, président de l’OL a immédiatement réagi : « on va consulter les avocats du club, ça nuit grandement à l’image du club. C’est odieux. Inapproprié. » tandis que la sénatrice de Marseille Samia Ghali a demandé à Gérard Collomb la dissolution des Bad Gones. La commission de discipline de la LFP a décidé de se pencher sur le tract anti-Marseille qui a été distribué dimanche soir au Groupama Stadium, selon RMC Sport tandis que la justice a été saisie de l’affaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here