Colloque «Complotismes, jeunes sous emprise »

0

La LICRA, la Direction Interrégionale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Sud-Est et la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires Sud-Est vous convient au colloque « Complotismes, jeunes sous emprise » qui a lieu le 9 février à l’IEP d’Aix-en- Provence.

Avec entre autres :

– Rudy REICHSTADT, rédacteur en chef du site Conspiracy Watch, Directeur de

l’Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot

– Jacqueline COSTA-LASCOUX, Directrice de recherche au CNRS, associée au CEVIPOF,

Sciences Po Paris

– Emmanuel DEBONO, Historien, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

Ainsi que des retours d’expériences locales de la LICRA par Patrick KAHN et Jessy NAKACHE. 

Enfin, une présentation par Caroline CACCAVALE (Lieux Fictifs), de deux courts métrages réalisés au Quartier Mineur et au Quartier Jeune Majeur de Luynes (13), dans le cadre du dispositif national « Images en mémoire, images en miroir » soutenu par la PJJ et l’AP.

Informations: colloqueaix@licra.org

Le mot de Mario Stasi, président de la Licra :

«  Aujourd’hui, le complotisme a infiltré la jeunesse. Démanteler les théories du complot est devenu un urgence pour la société démocratique à laquelle nous aspirons. Depuis plusieurs années, la révolution numérique a donné une seconde jeunesse et une influence inédite au conspirationnisme. Un contre-système d’information, de valeurs, de références s’est ainsi mis en place et a capté vers lui une partie de la jeunesse de notre pays.  

Les théories du complot ne sont pas nouvelles. Le conspirationnisme a eu toutes les paranoïas et a soutenu toutes les haines. Mais il en est une qui est tenace et qui aujourd’hui demeure : c’est l’antisémitisme. Les Juifs ont toujours été désignés au centre d’une « toile d’araignée », d’une manipulation mondiale destinée à servir leurs intérêts. Le « complot juif » est malheureusement une obsession inoxydable qui n’a jamais faibli. De l’affaire Dreyfus aux années Trente, de Maurras à Bardèche, de Merah à Soral, le visage de l’antisémitisme a été, pour une large part, celui du complotisme. 

Les attentats terroristes islamistes ont vu surgir, quasiment dans la minute, des apprentis sorciers expliquant que tout cela n’était que le fruit d’une manipulation dont les Juifs et leurs alliés supposés seraient les commanditaires. Désormais, notre responsabilité est grande. Celle des pouvoirs publics est immense. Nous ne pouvons pas demeurer inertes face à un phénomène qui, chaque jour, dans les esprits, déconstruit la République et participe à la prolifération du racisme et de l’antisémitisme. 

Notre rôle, collectivement, est de remettre de la raison là où les passions tristes tentent de s’imposer. Notre rôle est de déconstruire la mécanique du mensonge par la stimulation de l’esprit critique. Notre rôle, c’est de faire pédagogie contre ceux qui veulent faire idéologie. Notre rôle, surtout, c’est de faire prendre conscience la société des manipulations qui sont à l’oeuvre et qui ressassent toujours, depuis la nuit des temps, les mêmes haines. Notre rôle, enfin, c’est de dire aux jeunes, notamment ceux qui sont pris en charge par la protection judiciaire de la jeunesse, qu’ils doivent avoir le courage, pour rendre les mots de Jaurès devant les lycéens d’Albi, de ne « pas céder au mensonge triomphant qui passe » et aux fanatiques. » 

Mario Stasi, président de la LICRA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here