ActualitésCultureDÉBAT. Matriarcat, quand le passé éclaire l’avenir

DÉBAT. Matriarcat, quand le passé éclaire l’avenir

« Matriarcat, quand le passé éclaire l’avenir » autour du spectacle de Mylène Benoit, Archée avec Mylène BENOIT, chorégraphe, plasticienne, metteure en scène et Delphine HORVILLEUR, rabbin et écrivain. Animé par Abraham BENGIO, président de la commission culture de la Licra.

Aux Beaux-Arts à Londres puis au Fresnoy – Studio national des arts contemporains, Mylène Benoit comprend que si l’art propose une réflexion sur la forme, il est aussi le véhicule des héritages esthétiques, historiques et politiques. Très vite, elle implique le corps dans des recherches plurielles mêlant danse, chant, matière sonore, vibration lumineuse et éléments textuels. Engagées, ses créations puissantes et originales privilégient le point de vue des femmes, et cherchent à faire émerger des pans entiers de la connaissance du vivant longtemps passés sous silence.

« Archée est une recherche sur la place des femmes dans le monde, aujourd’hui et dans l’histoire. Ce projet chorégraphique et musical met en question les égalités symboliques, politiques, sociales ou intimes entre femmes et hommes, à partir des rituels initiatiques – contemporains ou ancestraux – qui jalonnent le parcours des individus.

J’envisage Archée comme une pièce d’anticipation sur la question très ancienne du matriarcat comme organisation alternative du monde. Ce projet est traversé par une pensée féministe et environnementale pour convoquer le vertige de nos origines et de notre devenir incertain. Il vise à sonder l’histoire du monde et à inventer des rituels de réappropriation des gestes féminins disparus de l’histoire officielle de l’humanité. »

Delphine Horvilleur est rabbin et écrivain. Ordonnée rabbin au Hebrew Union College à New York en 2008, elle est depuis lors rabbin de la communauté JEM (Judaïsme En Mouvement) à Paris. Elle est également directrice de la rédaction de la revue Tenou’a (www.tenoua.org) et anime les Ateliers Tenou’a, moments d’étude et de dialogue qui réunissent des centaines de personnes chaque mois.

Delphine Horvilleur est l’auteure de Vivre avec nos morts (Grasset, 2021), Le rabbin et le psychanalyste (Hermann, 2020), Comprendre le monde (Bayard, Les petites conférences, 2020), Réflexion sur la question antisémite (Grasset, 2019), Des mille et une façons d’être juif ou musulman (avec Rachid Benzine, Seuil, 2017), Comment les rabbins font des enfants ; sexe, transmission, identité dans le judaïsme (Grasset, 2015), En tenue d’Ève ; féminin, pudeur et judaïsme (Grasset, 2013).

Que peuvent se dire une chorégraphe fascinée par les grottes ornées du paléolithique et une femme rabbin ? Beaucoup de choses peut-être, sur leur commun combat contre l’invisibilisation des femmes, sur les rituels initiatiques, sur l’art et sur le matriarcat, entre réalité venue du plus lointain passé et roman d’anticipation.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

« L’école contre le racisme » – n°684 – Automne 2021 – 100 pages

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,000AbonnésJ'aime
2,000AbonnésSuivre
33,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter