ActualitésCulture"Enfants de tous pays" : la compilation antiraciste en partenariat avec la...

« Enfants de tous pays » : la compilation antiraciste en partenariat avec la Licra

« Toute ségrégation doit être condamnée d’une manière ou d’une autre, et la chanson est un véhicule fantastique pour cela. Si l’on ne peut arrêter la guerre, peut-être peut-on faire admettrecertaines choses aux gens à travers la chanson. » – Charles Aznavour.

Tel est le but de cette compilation dont 1€ sera reversé à la Licra pour chaque CD vendu : chanter contre le racisme et l’antisémitisme, grâce à des artistes majeurs dont les œuvres figurent ici comme des témoignages de notre histoire contemporaine.

Rappeler que, depuis plusieurs générations, des interprètes d’horizons très différents se sont mobilisés pour ce combat contre l’intolérance et les préjugés liés à la couleur de la peau. L’occasion de balayer cinq décennies et d’y redécouvrir des textes forts, des genres musicaux très divers et des voix nées aux quatre coins du globe, tout ce qui a fait de la chanson française la plus colorée et la plus diversifiée du monde.

Multiculturelle, la chanson française d’hier et d’aujourd’hui n’a jamais aussi bien porté son nom de Variété. Nombre d’interprètes venus d’ailleurs ont fait de la France leur patrie artistique. Et sont devenus si populaires qu’ils appartiennent désormais à notre patrimoine, en même temps qu’ils sont devenus les ambassadeurs d’une cause, d’un message, d’un combat. Parmi eux, Charles Aznavour, fils d’immigrés arméniens de Turquie dont l’œuvre immense prône la plus grande tolérance dans plusieurs domaines, et Enrico Macias, porte-parole d’un peuple déraciné devenu messager de la fraternité entre les hommes, notamment de la paix entre Juifs et Arabes. Avec leurs mots, leurs musiques, leurs statuts de vedettes, ils ont tous, un jour ou l’autre, témoigné de leur engagement dans la lutte contre les discriminations ethniques et singulièrement participé à l’évolution des mentalités face à l’injustice, l’inégalité, l’étroitesse d’esprit, les préjugés raciaux ou encore le fanatisme et la haine. Dans les années 80, d’autres artistes de tous bords s’engagent à leur tour, parmi lesquels Coluche, Jean-Jacques Goldman et Daniel Balavoine. L’antiracisme prend une nouvelle dimension avec les chefs-d’œuvre que sont L’AzizaNé quelque part et, quelques années plus tard, avec le rap et les groupes de musique urbaine qui affichent clairement leur lutte contre l’extrême-droite.

En 2021, Marianne Mélodie témoigne de sa tolérance sans borne en publiant en partenariat avec la Licra un double CD dont l’intention est claire : la différence est synonyme de richesse et de diversité. En guise de preuve, la réunion de ces 43 titres dans un coffret de cœur, pour éveiller davantage les consciences sur la réalité d’une situation d’intolérance qui se manifeste chaque jour. Dans cette compilation tout à fait originale, vous entendrez une mosaïque de morceaux choisis, un mélange éclectique et coloré de chansons célèbres ou méconnues, ayant pour commun dénominateur l’acceptation de l’autre quelle que soit sa couleur de peau. Véhiculant des messages de tolérance ou dénonçant l’exclusion, ces chansons résonnent toujours autant en nous par les temps qui courent. En aucun cas nous ne pouvions toutes les rassembler, par manque de place ou en raison des droits. Mais l’essentiel est là, depuis les incontournables des années 60-70 aux textes plus engagés des années 80-90 qui annoncent une nouvelle ère dans la perception du combat. Le succès de certaines chansons montrent qu’une partie de la société est prête à entendre et soutenir la cause, qui plus est lorsque celle-ci est défendue par les artistes les plus célèbres de leur génération.

Avec « Enfants de tous pays », chantons le mélange des couleurs, les paysages, les origines. Chantons la différence et non l’indifférence. Chantons la tolérance, le droit de vivre, le rapprochement des êtres, l’amitié entre les peuples. Chantons la paix, la liberté. Chantons l’humain. Chantons l’amour.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

« L’école contre le racisme » – n°684 – Automne 2021 – 100 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,000AbonnésJ'aime
2,000AbonnésSuivre
33,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter