Actualités Sport L’OGC Nice et la Licra mettent le racisme en milieu sportif hors-jeu

L’OGC Nice et la Licra mettent le racisme en milieu sportif hors-jeu

Les insultes, les injures, les noms d’oiseaux en raison d’une couleur de peau, d’une religion, d’une orientation sexuelle, balancés sur un terrain de foot ?

Les insultes, les injures, les noms d’oiseaux en raison d’une couleur de peau, d’une religion, d’une orientation sexuelle, balancés sur un terrain de foot ? Inacceptable. Ailleurs aussi du reste.

Mais hier, au centre d’entraînement et de formation de l’OGC Nice, on était sur la planète foot. Le week-end dernier, la 20e journée de Ligue 1 a été dédiée à la lutte contre le racisme par la ligue de football professionnel et la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme). Public choisi pour une sensibilisation : une quarantaine de jeunes inscrits au centre d’apprentissage, représentant les équipes U17 et U19 de l’OGC Nice.

Des ados de 15 à 19 ans aux origines diverses : africaines, espagnoles, maghrébines, portugaises, capverdiennes… Des peaux claires, bronzées, noires, des crânes rasés, des mèches blondes, des dreadlocks. Un peu version France black-blanc-beur de l’inoubliable victoire tricolore du 12 juillet 1998 en coupe du monde. Sauf que depuis, les choses ont changé. Pas forcément en bien.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

117,397AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
26,958AbonnésSuivre

Newsletter