Antisémitisme : Et maintenant, agir !

Par Mario Stasi, Président de la Licra

1

Mardi 19 février, nous étions nombreux dans toute la France pour dire non à l’antisémitisme. Cette mobilisation, venue des partis politiques, est évidemment essentielle. Elle démontre que les républicains sont capables de se rassembler sur l’essentiel, au-delà des clivages politiques partisans.

Une telle mobilisation qui demeurerait à l’état d’une simple indignation sera vaine si des décisions fortes ne sont pas prises rapidement. Sans action, la prise de conscience n’est rien. Il est urgent de mettre un coup d’arrêt à la prolifération de la haine et au premier chef de la haine des juifs, qui,  « comme la nuée, porte l’orage ».

Une étape a été franchie hier soir à la faveur des annonces du Président de la République. La parole publique désormais ne craint plus de dire que l’antisémitisme est une hydre à plusieurs têtes, venant de l’extrême-droite, de l’extrême-gauche identitaire et de l’islamisme. La parole publique ne craint plus de dire que « l’antisionisme est l’une des formes modernes de l’antisémitisme ». La parole publique ne craint plus de dire que les réseaux sociaux ne peuvent continuer à fermenter la haine et le rejet de l’autre.

Dans ce contexte, nous devons sonner la mobilisation générale.

Nous devons agir, chacun à notre niveau, pour que ces annonces et cette prise de conscience ne demeurent pas à l’état de paroles éphémères.

La LICRA aujourd’hui s’engage et invite nos compatriotes à transformer leur colère, leur émotion, leur désespoir en engagement et en actes. 

La LICRA va lancer un appel aux bénévoles dans les jours qui viennent. Nos valeurs, que nous avons arborées fièrement lors de la manifestation, ont besoin d’ambassadeurs dans les écoles, dans les clubs sportifs, dans les entreprises, dans les universités, sur tous les terrains. Notre devons décupler notre capacité à convaincre que la seule issue possible et viable pour notre avenir, pour nos enfants, c’est l’universalisme.

LICRA a lancé un appel aux parlementaires, députés et sénateurs, afin qu’ils soutiennent notre proposition visant à sortir de la loi sur la presse de 1881 les délits liés au racisme et à l’antisémitisme afin qu’ils deviennent des délits ordinaires, avec une application plus rapide de la loi, et que cesse le sentiment d’impunité. 

La LICRA aussi va s’investir pleinement dans les débats qui s’annoncent dans le cadre de la future loi « Avia » visant à mettre fin à la barbarie numérique. Responsabiliser les auteurs comme les hébergeurs, mettre en place des innovations capables d’endiguer les discours racistes, antisémites, complotistes, négationnistes, homophobes. La parole peut amener au meurtre, ne l’oublions jamais. L’ensauvagement des mots précède et fabrique, toujours, l’ensauvagement des actes.

La LICRA enfin va s’engager dans la campagne des élections européennes pour défendre l’Europe contre les populismes et les extrémismes qui rêvent de son effondrement, et avec lui, de celui des valeurs de la Convention européenne de sauvegarde des Droits de l’Homme.

Que les antisémites qui viennent de défigurer nos murs, nos vitrines, nos symboles et nos morts sachent que devant le retour de la nuit et des ténèbres, nous ne nous coucherons pas !

Mario Stasi,
Président de la Licra

1 COMMENTAIRE

  1. Je me mets au service de la Licra
    Pour toute action bénévole
    J’ai l’habit de la prise de parole en public et suis prête à être formée dès que lancerez une nouvelle vague de formation
    J’ajoute que je suis déjà bénévole dans une autre association La Porte Ouverte

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here