Mary Prince, récit autobiographique d’une esclave antillaise

Par la compagnie Man Lala Mise en scène Alex Descas, interprétation Souria Adèle, à l'Albatros, 29 rue des Teinturiers à 12h30 (relâche les 11, 18 et 25)

0

Avignon 2019 – Episode 11

Chaque année, à Avignon, nous avons quelques remords. Cette année, ce sera pour Mary Prince, qui nous avait enthousiasmés il y a deux ans et que la LICRA avait labellisé mais dont nous avons appris la reprise cette année alors que nous étions déjà sous presse… 

Précipitez-vous à l’Albatros pour découvrir l’histoire vraie de Mary Prince, esclave  aux Bermudes et à Antigua au début du XIXe siècle, qui suit son dernier maître à Londres et entame une procédure d’affranchissement pour retourner libre aux Antilles. 

Une histoire poignante, interprétée par la très talentueuse Souria Adèle, avec une retenue qui m’a remis en mémoire les mots de Ferdinando Camón sur Primo Levi « qui ne crie pas, pour que ce soit nous qui criions ». On sort de ce spectacle bouleversé, révolté, avec le sentiment d’avoir entendu une parole unique. D’autant plus unique que c’est la  première fois qu’est portée sur une scène française une parole authentique d’esclave. C’est pourquoi Souria peut dire que Mary Prince témoigne non seulement pour ses frères et ses sœurs des Antilles britanniques mais pour celles et ceux de la Martinique, de la Guadeloupe, de la Guyane ou de la Réunion, dont nous n’avons jamais pu entendre la voix.

Le spectacle est également labellisé par nos partenaires de la DILCRAH. 

Abraham Bengio

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here