ActualitésCulture1 jour, 1 texte #39 : Jean-Claude ROURE président de l'Union Nationale...

1 jour, 1 texte #39 : Jean-Claude ROURE président de l’Union Nationale des Etudiants de France, « Les étudiants contre toute ségrégation dans l’Université », Le Droit de Vivre, novembre 1962

Jean-Claude Roure est né le 11 mai 1938 à Alger. Effectuant ses études supérieures en métropole, il s’engage dans le syndicalisme étudiant et participe au comité antifasciste des ENS, en mai 1958. Professeur de Lettres, au lycée d’Alès, il prend la présidence de l’Union nationale des étudiants de France (1962-1963). C’est à cette période qu’il rédige ce texte, publié dans Le Droit de Vivre en novembre 1962. Il y évoque les émeutes de l’université du Mississippi (Oxford) de l’automne 1962 et la répression meurtrière du 17 octobre 1961, à Paris, à l’encontre d’une manifestation d’Algériens. Il fait également référence à la charte de Grenoble, charte fondatrice du syndicalisme étudiant (1946), qui reconnaît l’étudiant comme un « jeune travailleur intellectuel » (art. 1) et énonce, entre autres devoirs, celui de « défendre la liberté contre toute oppression, ce qui, pour l’intellectuel, constitue la mission la plus sacrée » (art. 7). Il en donne ici une lecture antiraciste universaliste.

« Le déchaînement des passions racistes les plus violentes dont l’Université d’Oxford [Mississippi] vient d’être le théâtre ont montré avec évidence, une fois de plus, que si le racisme pouvait se manifester dans une Université, il y était, si possible, plus odieux encore que nulle part ailleurs.

Quel labyrinthe de la déraison faudrait-il parcourir pour trouver l’explication de semblable folie, d’une si grimaçante fureur ? Des étudiants, des hommes mûrs et chargés de responsabilités entrent en transes, se déclarent prêts à donner leur vie… pour qu’un jeune étudiant noir n’entre pas dans « leur » Université.
Il ne s’agit pas ici de s’indigner ; ce serait, dans ces colonnes, trop évidemment superflu. Il s’agit bien plutôt de comprendre, car, pas plus que le racisme honteux, la fureur ségrégationniste n’est capable ni de s’expliquer, ni surtout de se justifier elle-même.

Que s’est-il passé à Oxford, qu’est-il arrivé à Paris en octobre 1961 ? Que pensent vraiment les logeurs et logeuses qui, tous les jours, proposent des chambres « pour des étudiants blancs » ? Certains d’entre nous ont encore présent à la mémoire ce temps de leur petite enfance où ils voyaient sans comprendre des Français, des hommes, contraints de porter cet insigne qu’on voulait infamant.
(…) Le racisme doit, me semble-t-il, être considéré avant tout comme un problème politique qui ne peut être résolu que par des mesures d’ordre politique.
En effet, la plupart des cas de racisme s’expliquent par la conviction implicite que l’individu que l’on repousse appartient à un groupe minoritaire ou majoritaire que l’on opprime et que l’on sait hostile. Le groupe opprimé, ou ses représentants, sont donc dangereux, non seulement à cause de leur puissance objective, mais aussi parce que leur simple présence accuse, et met en cause l’oppression qui n’a d’autre fondement que la loi du plus fort, et que l’on ne peut justifier que comme on justifie le privilège des classes, c’est-à-dire en abaissant, en humiliant l’autre groupe ou l’autre classe, en le persuadant lui-même de son infériorité.

(…) La Charte de Grenoble, base fondamentale du mouvement étudiant résume notre position : la place de l’étudiant, quelle que soit son origine ethnique ou sociale, est la même dans l’Université, une des valeurs que défend l’Université étant précisément la reconnaissance des droits de chacun et la lutte contre toute oppression, qu’elle soit d’origine politique, idéologique ou raciale. »

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"Droit d’asile : principes et urgences" - n°687 - Été 2022 – 108 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
40,676AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter