Actualités Mémoire & Histoire Génocide des Tutsi : le colloque de la honte

Génocide des Tutsi : le colloque de la honte

Monsieur le Président du Sénat,

La LICRA s’est engagée depuis toujours, conformément à ses statuts, à « combattre la négation et l’apologie des génocides et des crimes contre l’humanité, et défendre l’honneur et la mémoire de leurs victimes ». A ce titre, nous avons tenu, dans vos murs, les 10èmes Assises de lutte contre le négationnisme en janvier dernier.

J’apprends qu’un colloque ayant pour thème « L’Afrique des Grands Lacs, 60 ans de tragique instabilité » se tiendra dans les locaux du Sénat le 9 mars prochain. Parmi les invités à ce colloque, ouvert par le Sénateur Alain Richard et clôturé par le Sénateur Gérard Longuet, figure M. Adrien-Charles Onana, activiste, auteur d’une thèse universitaire controversée, et qui fait actuellement l’objet de poursuites pénales pour contestation de crimes contre l’Humanité, notamment à mon initiative, pour avoir déclaré en octobre 2019 sur la chaîne LCI : « entre 1990 et 1994, il n’y a pas eu de génocide contre les Tutsis ».

Mon rôle n’est pas celui d’un censeur ni de préjuger de ce qui sera dit au cours de ce colloque. Je souhaite vous dire ma préoccupation de voir le Palais du Luxembourg, et par association, le Sénat, devenir le porte-parole d’une telle violence à l’égard des victimes de ce génocide. Les organisateurs de ce symposium ont la liberté de se réunir là où ils le souhaitent et dire ce qu’ils veulent, dans les limites de la loi du 29 juillet 1881. Mais chacun doit donc s’interroger sur la question de savoir pour quelle raison ils tiennent absolument à se réunir au Sénat, si ce n’est pour obtenir l’imprimatur de la Haute Assemblée. Monsieur Onana, lors de son procès, aura beau jeu d’exciper de l’honneur que vous lui avez fait en l’accueillant au Luxembourg pour légitimer sa parole.

Pour toutes ces raisons, je vous demande de ne pas accueillir cet événement à bien des égards inopportun et qui risquerait de porter atteinte à l’honneur du Sénat comme à celui des victimes du génocide, d’autant plus que cette manifestation risque d’interférer avec les travaux de la commission indépendante d’historiens nommée par le Président de la République et dont les conclusions sont espérées avec une légitime attente.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président du Sénat, en l’assurance de ma haute considération.

Mario Stasi
Président de la Licra

Agissons ensemble !

14 Commentaires

  1. Ce négationnisme s’inscrit dans l’ère de la post-vérité et de la négation du réel où nous vivons. Et où l’absence d’empathie envers les victimes semble chose banale : la négation du réel est toujours une négation de la souffrance d’autrui.

  2. kagame le pote a Clinton qui veut pasque lon examine l;avion abattu le 06avril 1994, continues apiller la RDC pour le compte des ricains , tout le monde sait que c’est toi qui est reponsable

    • Il va laisser les gens jouir de la liberté d expression. C est tout. On n est pas ds la dictature de Kagame. On est en France, non! France is great!

  3. Bonjour
    Il rétablir la vérité,
    Dans cette génocides il n’y a pas que des tutsi qui ont été tués mais aussi le Hutus et les thuas qu’on appelle les pygmées, il faut dire la vérité aux gens et non suivre le dicta de Paul Kagame qui connaît la vérité et qui le cache dans l’opinion et de victimise vis à vis de la communauté internationale.
    Dites au moins la vérité à l’opinion.
    Merci

  4. De tout coeur avec la démarche lancée par la LICRA. Cette situation des années 90 a marqué nos relations avec les populations locales du Rwanda et du Burundi … Que la France apprenne de son passé

  5. IL EST INADMISSIBLE DE LAISSER S’EXPRIMER AU SÉNAT UN NÉGATIONNISTE DU GÉNOCIDE DES TUTSIS DONT LA FRANCE EST EN (GRANDE) PARTIE RESPONSABLE !!!

  6. Bravo notre président !
    Je reconnais bien là notre association et son rôle d’éveil des consciences surtout qu’elles ont tendance aujourd’hui, à s’endormir.
    Encore merci pour ton intervention.
    David ZENOU, V. P. Licra13 Marseille métropole.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,000AbonnésJ'aime
2,000AbonnésSuivre
33,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Agissez avec nous

Newsletter