ActualitésSociétéL’édito n°6 de la Licra : Loi Immigration - « Pour une politique...

L’édito n°6 de la Licra : Loi Immigration – « Pour une politique d’intégration ambitieuse »

Découvrez l’édito n°6 de la Licra, par Mario Stasi, président de la Licra. #LoiImmigration

Le 25 janvier, le Conseil constitutionnel rendra sa décision au sujet du projet de loi « pour contrôler l’immigration, améliorer l’intégration ».

Pourquoi ce texte est-il une occasion manquée ?

Parce qu’une majorité de députés a refusé de débattre et qu’il a été adopté le 19 décembre dans la confusion et l’urgence. Un débat aurait pourtant permis de rappeler que la France est un pays d’immigration, qu’une politique en la matière ne peut se résumer à ses aspects sécuritaires, qu’elle doit insister sur l’intégration des immigrés plutôt que d’exprimer de la défiance à leur égard. Que cette politique, aussi, se doit de respecter l’État de droit…

Que trouve-t-on dans ce texte ?

S’il contient des dispositions indispensables comme le refus de la rétention des mineurs, la volonté de contrer le trafic les êtres humains, ou encore un volet sur la régularisation des travailleurs sans-papiers dans certains secteurs économiques, ce texte n’est en revanche pas à la hauteur des enjeux de l’intégration. Une politique qui remet en cause l’égalité d’accès à certains droits comme les allocations familiales ou l’aide au logement, est le contraire d’une politique d’intégration. Elle viole notre État de droit. La pénalisation du séjour irrégulier constitue aussi une inquiétante régression.

L’intégration, pourtant, c’est du concret !

Oui, et il est difficile de parler d’intégration si ne sont pas spécifiés les moyens de celle-ci tels que l’apprentissage de la langue, le droit à l’éducation et à la santé, l’accès au travail et à la culture.

L’intégration implique par ailleurs le renforcement du sentiment d’adhésion à la nation française, à ses principes et à ses valeurs. Rendre obligatoire sur l’ensemble du territoire le Service national universel pourrait y aider.

La question n’est-elle que nationale ?

Non, il faut bien sûr prendre en compte l’évolution des différentes formes de coopérations européennes et internationales, si l’on veut trouver des solutions à certaines questions brûlantes, comme celle du retour, dans leur pays d’origine, des déboutés.

Que demande la Licra ?

Pour aborder ces questions et tant d’autres, de manière apaisée et éclairée, la Licra demande l’organisation d’une convention citoyenne. Elle constitue à nos yeux la seule manière de construire une politique publique de fond, responsable et durable.

Mario Stasi
Président de la Licra

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

N°689 – Le DDV • Désordre informationnel : Une menace pour la démocratie – Automne 2023 – 100 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
43,828AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter