Actualités Culture Littérature : « Éprouver Auschwitz » de François Rachline

Littérature : « Éprouver Auschwitz » de François Rachline

François Rachline est essayiste et romancier. Président de la Commission Mémoire Histoire et Droits de l'Homme de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) et membre du comité de rédaction du Droit de vivre, le plus ancien journal antiraciste. Il a été professeur d'économie et vice-président du conseil de direction de Sciences Po Paris ; entre 2013 et 2019, il a également présidé le conseil scientifique du Centre d’études du fait religieux contemporain.

Dans un précédent ouvrage L.R. – Les silences d’un résistant (Albin Michel, 2015), François Rachline retraçait le parcours de son père, Lazare Rachline (alias Lucien Rachet ou « Socrate » et cofondateur de la Licra), dans la Résistance et nous offrait une plongée sans fard dans cet épisode de notre Histoire en interrogeant les ressorts de l’âme humaine.


Dans cet essai François Rachline décrypte l’empreinte mystérieuse et indélébile que laisse une journée passée à Auschwitz. Une journée de janvier 1999 avec son fils de 17 ans. Il ne s’agit pas d’un essai historique sur la Shoah mais du ressenti d’un homme né après 1945, ni victime, ni témoin, ni bourreau resté quelques heures seulement là où des millions de personnes ont péri.

Il lui a fallu attendre 20 ans pour mettre des mots sur un silence qui était stupeur. Et pour n’avoir qu’une seule question qui nous hante tous : comment cela fut-il rendu possible ?

À l’aide de témoignages historiques, d’extraits des procès de Nuremberg, d’essais ou encore de textes religieux, François Rachline livre une réflexion très personnelle avec des mots justes, qui résonnent en nous tous.

Éprouver Auschwitz (Hermann, 2020)

Auschwitz est à part.

Temporellement et spatialement. C’est un passé métamorphosé en présent perpétuel, un lieu et un non-lieu. Une plaie qui ne cicatrise pas, béante sous les yeux de qui veut bien les ouvrir. Il n’est pas d’autre endroit sur terre où l’être humain peut s’exposer à ce que l’humanité a engendré d’extrême à partir d’elle-même. C’est un seuil. Une frontière. Une limite. Un trou noir aussi. Effacement de l’espace, fracture du temps.

Auschwitz ne laissera plus les vivants reposer en paix.


À l’occasion de la sortie du livre, rencontrez François Rachline lors d’une séance de dédicace précédée d’un débat (animé par Antoine Spire, Vice-Président de la Licra et Rédacteur en chef du Droit de Vivre) le mercredi 22 janvier à 19h30 à la Librairie Tschann (125 boulevard du Montparnasse, Paris VIe).

Inscription deborah.boltz@editions-hermann.fr

Suivez-nous

117,619AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
26,019AbonnésSuivre

Newsletter