ActualitésVie de la LicraMario Stasi, réélu à la tête de la Ligue internationale contre le...

Mario Stasi, réélu à la tête de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra)

Lors du 50e congrès national de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme qui s’est tenu ces 26 et 27 mars 2022 à la Maison du Barreau, à Paris, Mario Stasi a obtenu à nouveau la confiance des adhérents et a été reconduit pour trois ans à la tête de notre association.

Pour ce nouveau mandat, Mario Stasi a fixé comme mission à la Licra d’œuvrer encore et toujours pour la construction d’une communauté de citoyens vivant dans le respect mutuel, en harmonie, dans une France républicaine. Mais aussi celle de tendre vers une France universaliste, qui doit constituer un idéal et une raison de combattre, inlassablement et avec ténacité, le racisme, l’antisémitisme, les discriminations, le négationnisme et toute forme de haine.

Un combat politique

La Licra poursuivra son combat politique contre les ennemis de notre pacte social, de la fraternité, de l’égalité, de la laïcité et de l’universalisme républicain. Si elle n’est jamais partisane, la Licra se doit d’être pleinement engagée dans la vie de la cité, au sein de la République. C’est cela qui définit son combat politique.

Lutter contre les discriminations

La lutte contre les discriminations est un vrai chantier républicain et sera une priorité pour la Licra. Trois chiffres : 3, 1 et 5. Ils correspondent au nombre de condamnations pénales pour discrimination sur l’ensemble du territoire français, respectivement pour les années 2017, 2018 et 2019. Pourtant, près de la motié des signalements reçus par la Licra concerne des faits de discrimination raciale. Les condamnations pour ce motif à l’échelle nationale sont bien trop rares : de nombreuses victimes mais peu de coupables ! Les causes, multiples, telles que les difficultés liées à la preuve du délit, au dépôt et au traitement de la plainte, parfois au manque de volonté politique n’excusent aucune forme de fatalité. La Licra mettra sur pied dans les mois à venir des groupes de travail pour rédiger et diffuser des livres blancs et mémorandums afin d’aider les pouvoirs publics à être plus efficaces dans la lutte contre les discriminations aux plans politique et judiciaire.

L’éducation et la formation

La Licra continuera sa mission d’éducation, en partenariat avec de nombreux ministères, pour intervenir auprès de nos concitoyens dans les écoles, les collèges, les lycées, sur les terrains de sport, dans les entreprises, les universités, les écoles de police et de gendarmerie, à Sciences-Po, auprès des magistrats et des élus.

Renforcer l’arsenal juridique contre le racisme et l’antisémitisme

Plus que jamais, le combat politique doit trouver un terrain d’action, notamment dans le domaine législatif.

Ce multiplicateur de haine que constituent aujourd’hui les réseaux sociaux doit trouver un cadre strict, légal, sous l’autorité du juge, afin que puisse être enfin jugulé ce déversoir de propos racistes, antisémites ou négationnistes.

Forte de son expérience juridique, la Licra propose également de faire sortir les délits racistes de la loi de 1881. Faire intégrer ces délits dans le régime du droit commun permettra de constituer un arsenal législatif solide pour combattre plus efficacement les fauteurs de haine. Cette proposition rendra possible une réponse plus rapide et plus ferme de la part de l’institution judiciaire à l’encontre des délinquants racistes et antisémites, notamment sur les réseaux sociaux.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"Droit d’asile : principes et urgences" - n°687 - Été 2022 – 108 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
40,685AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter