ActualitésCulture"Nos frangins", un film de Rachid Bouchareb autour de l'affaire Malik Oussekine

“Nos frangins”, un film de Rachid Bouchareb autour de l’affaire Malik Oussekine

Le film “Nos frangins” de Rachid Bouchareb, autour de l’affaire Malik Oussekine, sort en salle le 7 décembre 2022. Un film recommandé par la Licra.

« Cicatrices profondes pour Malik et Abdel / Pour nos frangins qui tombent » : c’est dans la chanson de Renaud, Petite, que Rachid Bouchareb a trouvé le titre du beau film qui sort prochainement sur nos écrans, et que la Licra vous encourage vivement à aller voir.

Dans la nuit du 5 au 6 décembre 1986, Malik Oussekine, 22 ans, meurt roué de coups par les policiers, dans le contexte des manifestations estudiantines contre la loi Devaquet – manifestations auxquelles Malik ne participait pas. Ce drame est demeuré vivant dans toutes nos mémoires. On connaît moins l’histoire d’Abdel Benyahia, tué la même nuit par un policier ivre et qui n’était pas en service. Mêlant la fiction et les archives, le film raconte comment la police a vainement essayé d’étouffer ces deux « affaires », qui ne sont rien d’autre que des crimes racistes. Il analyse avec beaucoup de finesse la réaction différente des familles de chacune des deux victimes. Tableau d’une époque, dont certaines caractéristiques n’ont hélas pas disparu, Nos frangins nous offre également, avec tendresse et empathie, une inoubliable galerie de portraits.

Les manifestations qui ont suivi la révélation de la vérité, l’indignation dont on ressent encore la vibration, 36 ans après les faits, chez beaucoup de nos concitoyens, me rappellent le mot du grand-père du philosophe Levinas, qui répétait, en pleine Affaire Dreyfus : « Un pays qui se divise pour sauver l’honneur d’un petit officier juif, c’est un pays où il faut rapidement aller ! » Espérons que la France, et d’abord la jeunesse française, sauront rester fidèle à cette leçon et à la mémoire de Malik et d’Abdel. Face aux menaces de plus en plus lourdes qui pèsent sur notre idéal de fraternité, écoutons encore Renaud qui s’exclame, dans le refrain de la même chanson, Petite : « Garde-toi de la haine ! »

Abraham Bengio
Président de la Commission Culture de la Licra

L’affiche

Crédit : Le Pacte

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"Droit d’asile : principes et urgences" - n°687 - Été 2022 – 108 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
41,122AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter