ActualitésCommuniquésPour que l’écho de la voix de Samuel Paty ne faiblisse jamais

Pour que l’écho de la voix de Samuel Paty ne faiblisse jamais

Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, a été assassiné le 16 octobre 2020, il y a un an, décapité par un terroriste islamiste aux abords du collège du Bois d’Aulne (Conflans-Sainte-Honorine), où il enseignait.

Près de six ans après l’attaque qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo, Samuel Paty a été exécuté pour s’être appuyé, dans le cadre d’un cours sur la liberté d’expression, sur la caricature religieuse, un genre graphique dont la tradition, en France, est anciennement et solidement établie.

Un an après cet acte d’une immense sauvagerie, motivé par une idéologie mortifère et nourri par la rumeur, avec le renfort actif des réseaux sociaux dont on connaît la puissance délétère en pareilles circonstances, la Licra veut rendre hommage à celui qui savait la difficulté d’expliquer la liberté à une époque où celle-ci se trouve constamment dévoyée.

Aujourd’hui, 16 octobre 2021, nos pensées émues vont à la famille et aux proches de Samuel Paty. Nous les assurons de notre indéfectible volonté de faire vivre sa mémoire et ses leçons qui nous obligent. Samuel Paty ne trichait pas, pas plus qu’il n’éludait ni ne biaisait. Il accomplissait avec conviction une mission qui entremêle la construction des savoirs et la formation de la conscience citoyenne.

À travers l’école, le 16 octobre 2020, c’est la République qui a été prise pour cible, dans ce qu’elle a d’essentiel, de symbolique et de plus prometteur. Ce sont ses fondements que le terrorisme islamiste a tenté de saper.

Nous voulons aujourd’hui réaffirmer notre attachement à la sauvegarde la plus stricte et la plus rigoureuse de l’édifice scolaire sans lequel il n’est pas d’instruction libre ou de promesse d’émancipation, individuelle et collective.

Inévitablement sensible aux soubresauts de notre époque, l’école ne peut être un sanctuaire absolu. Tout doit être cependant fait pour garantir l’intégrité morale et physique des élèves ainsi que celle des personnels. Tout doit être fait, quel qu’en soit le coût, pour prémunir contre l’obscurantisme totalitaire que représente l’islamisme, contre le confusionnisme et le relativisme, qui confortent les ennemis de la République et de la France, contre la désinformation active, qui mine en profondeur la démocratie.

Ce combat est juste car il est celui pour la liberté. La flamme qui animait Samuel Paty est celle qui caractérise l’engagement de tous les enseignants et enseignantes, soumis à rudes épreuves, que notre association veut également saluer. La Licra continuera de la raviver, pour que rien ne vienne l’étouffer. Pour que l’écho de la voix de Samuel Paty ne faiblisse jamais.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"L’école contre le racisme" - n°684 - Automne 2021 – 100 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,000AbonnésJ'aime
2,000AbonnésSuivre
33,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter