ActualitésCultureThéâtre. Le corbeau blanc

Théâtre. Le corbeau blanc

17 novembre 2022 à 20h00. Le corbeau blanc, une pièce de Donald Freed. EICHMANN A JERUSALEM , AUTOPSIE DE LA BARBARIE Texte : Donald Freed Mise en scène : William Mesguich Comédiens : Nadège Perrier – Hervé Van Der Meulen.

EICHMANN A JERUSALEM , AUTOPSIE DE LA BARBARIE
TEXTE : DONALD FREED
MISE EN SCÈNE : WILLIAM MESGUICH
COMÉDIENS : NADÈGE PERRIER – HERVÉ VAN DER MEULEN

***première adaptation française***

Le corbeau blanc met en jeu, de manière fulgurante – comme seules les aventures artistiques le permettent – la relation entre Adolf Eichmann, le bourreau nazi du 3ème reich et Miriam Baum, psychologue israélienne, chargée de l’interroger dans sa cellule à l’occasion de son procès, à
Jérusalem, en 1960. Comme un duel. Comme un duo. La face bicéphale d’une même tragédie, l’Holocauste. La tension, est, entre ces deux représentants du « bien et du mal », d’une acuité extrême. Violence des non-dits, tentation sulfureuse de l’ironie, silences éloquents qui disent le souvenir des maux les plus tragiques. Regards désolés de tristesse, d’un côté, et rictus, empli d’un fiel méphistophélique et enjôleur, de l’autre… c’est comme si Eichmann louvoyait en permanence. Le jeu du chat et de la souris.
Le corbeau blanc est une page, à peine noircie, qui interroge, qui bouleverse. c’est une tentative de comprendre où se situe la frontière entre la haine et la bienveillance, un questionnement formidable sur notre rapport à l’autre.

Peut-on pardonner à celui qui a été un monstre ?
Peut-on parler  de l’innommable ?

L’histoire

Eté 1960. Adolf eichmann est détenu à jérusalem après son kidnapping en argentine par le Mossad. A travers la confrontation entre l’ancien nazi et une psychologue israélienne, la pièce explore avec justesse les mécanismes qui ont abouti à la shoah, tout en interrogeant notre capacité de résistance à la barbarie. La tension psychologique de ce face à face, qui rappelle parfois celle du film « le silence des agneaux », révèle progressivement les étapes qui ont mené Eichmann à participer activement à cette logique de destruction. La pièce basée sur les archives du procès est aussi un prétexte pour sonder l’âme humaine et saisir comment s’opère la bascule vers la haine et l’antisémitisme.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"Droit d’asile : principes et urgences" - n°687 - Été 2022 – 108 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
41,122AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter