Actualités Culture Un jour, un texte #4 : Jean Moulin, « Premier combat »,...

Un jour, un texte #4 : Jean Moulin, « Premier combat », Discours au Banquet Marceau, 5 mars 1939

« Je suis de ceux qui pensent que la République ne doit pas renier ses origines et qu’elle doit, tout au contraire, se pencher avec fidélité, avec respect, sur les grandes heures qui ont marqué sa naissance. Et c’est pourquoi il m’est infiniment agréable de voir que, dans ce département, des hommes s’assemblent tous les ans, unis par la même ferveur, pour perpétuer le culte de ceux qui ont semé le meilleur de notre idéal.

Messieurs, dans un temps où, par le monde, les valeurs spirituelles, les principes de libéralisme, la dignité même de la personne humaine sont constamment bafoués au nom de je ne sais quel réalisme politique, ce n’est pas sans émotion que l’on peut évoquer l’image pure de cet adolescent venu spontanément, sans arrière-pensée, de la bourgeoisie vers le peuple, pour travailler avec lui à sa libération avec tout élan de so coeur et de toute la force de son patriotisme.

Je comprends, Messieurs, que vous soyez fiers de Marceau, c’est une des figures les plus belles et les plus attachantes de la Révolution française !

(…) Et si vous me permettez de joindre à cet hommage un souhait ardent, je voudrais, alors que continuent de s’amasser à l’horizon des nuages chargés de menaces, que le souvenir, que l’exemple d’un homme comme Marceau, nous incite à forger à la France à nous cette âme forte et généreuse qui était sienne au temps où ces admirables volontaires d’Eure-et-Loir couraient à la frontière pour combattre et mourir pour la liberté ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

117,388AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
26,990AbonnésSuivre

Newsletter