Actualités Justice Condamné pour avoir traité une gendarme de "sale bougnoule"

Condamné pour avoir traité une gendarme de « sale bougnoule »

Le 21 novembre 2019, la gendarmerie intervient pour un différend à Générac. Un homme a entièrement saccagé l’intérieur de sa maison au prétexte « d’avoir vu un noir à la télévision ».

L’épouse de cet homme de 49 ans aurait appelé les militaires après que son compagnon s’est fortement énervé et aurait mis la maison en désordre.

À l’arrivée des forces de l’ordre, l’individu s’exclame : « Elle est encore là cette sale bougnoule ! », lorsqu’il entend la voix d’une gendarme qu’il avait déjà insultée avec les mêmes mots en 2016, tout en faisant un salut nazi. « Allez vous occuper de tous les juifs et des arabes… », poursuit alors le quadragénaire.

« Aucun regret, ni remord »

La Licra Nîmes était partie civile dans cette affaire, représentée par Me Saphia Foughar.

« Lui en fait une gloire », constate Me Rémy Nougier, l’avocat du gendarme. « Il n’a aucun regret, ni remord », poursuit Me Saphia Foughar, partie civile pour la Licra. Estelle Meyer, la représentante du parquet a requis 18 mois de prison et un maintien en détention. « Celui qui doit être exclu de cette société, ce n’est pas le noir, l’arabe, le juif, c’est vous. On ne soigne pas le racisme. Un suivi psychologique n’a aucun intérêt », déclare la magistrate.

Jean-Marc Arzalier a été condamné à six mois de détention mais sous surveillance électronique.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,000AbonnésJ'aime
2,000AbonnésSuivre
33,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Agissez avec nous

Newsletter