VidéosRediffusion. Journée « Exils : Avoir le courage de l'hospitalité »

Rediffusion. Journée « Exils : Avoir le courage de l’hospitalité »

Revoir l’ensemble des tables rondes et moments forts de cette journée du 5 novembre 2022 organisée à Strasbourg par la Licra BAS-RHIN et la Licra MULHOUSE.

Rediffusion

Intervention de Gabrielle Rosner, vice-présidente de la région, remerciements par Fabielle Angel, président de la Licra BAS-RHIN et introduction historique d’Emmanuel Debono, rédacteur en chef du Droit de Vivre – Le DDV.

Table ronde 1 : Mots et amalgames : de quoi parlons-nous ? – Modératrice Galina Elbaz, avocate intervenant notamment en Droit des étrangers et de la nationalité

Terminologie pour éviter les amalgames et qui influencent le regard que nous portons : entre migrants, réfugiés, exilés, ou encore immigrants, etc.
Rappel historique : évolution du statut d’apatride vers celui de réfugié. Enjeux politiques.

Invités :

Edoardo Stoppioni, Professeur de droit public Université de Strasbourg et membre de la Commission consultative des droits de l’homme du Grand-Duché de Luxembourg
Smaïn Laacher, Professeur de sociologie à l’Université de Strasbourg, sociologue, chercheur au Centre d’études des mouvements sociaux (CNRS-EHESS)
Gérard Bensussan, professeur de philosophie à l’Université de Strasbourg, chercheur au CNRS

Table ronde 2 : Nature et réalité des flux migratoires – Modérateur et intervenant Gilbert Flam, magistrat honoraire

Nature et réalité des flux migratoires : de quelle façon ces flux concernent et affectent l’espace européen et quelles politiques publiques ont été mises en place pour y répondre par l’Union européenne et par chacun des Etats membres de l’Union.

Cette table ronde nous permettra également de mettre à jour les enjeux des débats qui se nouent autour de ces politiques et de combattre les fantasmes et les peurs que ces débats nourrissent.

Invitée : Catherine Wihtol de Wenden, Directrice de recherche émérite au CNRS et Docteur en Science Politique (Sciences Po)

Table ronde 3 : Témoignages et parcours de vie. Modérateur Véronique Leblanc, journaliste au Conseil de l’Europe

Témoignages de personnes réfugiées et d’associations engagées dans l’accueil des réfugiés.

Présentation concrète du « parcours » de réfugiés.

Invités :

Sophie Beau, Directrice de SOS Méditerranée

Antoine Beaufort, Directeur du CADA – COS Les Sureaux à la Fondation COS Alexandre Glasberg

Farès Nahlawi, Diplômé en droit et de Sciences Po Strasbourg, stagiaire à la Représentation de l’UNHCR auprès des institutions européennes à Strasbourg

Table ronde 4 : « Quelle politique d’accueil en lien avec la notion d’hospitalité pourrait répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain » – Modérateur Alain Blum, vice-président Licra AURA et délégué au développement des sections

L’enjeu est d’apporter des réponses pour améliorer la politique d’accueil, en développant une politique publique digne de ce nom, en posant la question de l’hospitalité inconditionnelle à travers le prisme de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations.

Invités :

Monique Gatier, Adjointe au maire pour les Affaires Sociales de la ville d’Autun

Jean Hengy, Président d’Habitat et Humanisme Saône et Loire

Didier Leschi, Directeur Général de l’Office Française de l’Immigration et de l’Intégration (OFII)

Alexis (Nouss) Nuselovici, Professeur en littérature générale et comparée à l’Université d’Aix-Marseille et titulaire de la chaire Exil et Migrations au Collège d’études mondiales

Remise du Prix Caroli-El Houssami, interventions de conclusion et discours de clôture

Remise du Prix Caroli-El Houssami

Ma Fraternité, Ton Humanité, 4 rue Gustave Rouanet, 75018 PARIS
https://www.facebook.com/mafraternitetonhumanite

Interventions de conclusion

Leyla Kayacik, représentante spéciale de la Secrétaire Générale sur les migrations et les réfugiés au Conseil de l’Europe.

Discours de clôture

Mario Stasi, Président de la Licra.

Présentation

En France, aujourd’hui, le droit d’asile est un droit humain reconnu et encadré tant par des conventions internationales, que par notre bloc constitutionnel. Autour de cet arsenal juridique, ce sont de nombreux acteurs sociétaux qui se mobilisent pour faire respecter ce droit fondamental, afin d’accueillir les personnes cherchant l’exil en France : les institutions et les administrations à travers la mission des fonctionnaires d’assurer son application mais également les associations par l’engagement, sans répit, de leurs salariés et leurs bénévoles, et enfin, les citoyens sensibles, sensibilisés et mobilisés qui ouvrent leur porte aux réfugiés.

Cette protection juridique fondamentale accordée aux personnes fuyant les persécutions dans leur pays d’origine, engendre, pourtant, et de manière toujours plus exacerbée, de vives controverses, de l’hostilité et même de la violence.

Comment expliquer ce paradoxe apparent entre le choix de notre société d’avoir fait de l’asile un principe humain fondamental, alors que la question des réfugiés, qui est devenu un enjeu politique majeure, suscite toujours plus de fantasmes, de tensions et de crises ? Comment comprendre les difficultés et les contradictions qui naissent de la politique et de mise en application du droit d’asile dans notre société ?

Les espoirs et les vœux qu’a fait naître la protection accordée par l’Union européenne, et par ses Etats-membres dont la France, aux réfugiés ukrainiens ne doivent pas faire oublier la complexité immémoriale de ce qui s’énonce pourtant en termes simples pour toutes et pour tous : accueillir et protéger l’étranger.

Nombreuses sont les associations qui dénoncent les entraves et des obstacles multiples, à la fois nationaux et européens, qui mettent en péril le droit d’asile. Il en ressort un sentiment, peut-être même bien plus, d’une politique de « deux poids, deux mesures », fondée sur des préjugés persistants et sur une hiérarchisation des groupes de réfugiés. Ce sentiment de discrimination entre les réfugiés – entre celles et ceux politiquement et « culturellement » acceptables et ceux et celles présentés comme une menace pour nos valeurs – nuit profondément à la confiance sociale, notamment envers nos institutions.

Tout ne doit-il pas être fait, dans un État comme la France, pour assurer le respect du droit d’asile, développer un politique publique d’accueil des réfugiés, en s’inspirant de la politique de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations ? Le respect du droit d’asile n’est-il pas un impératif des combats de l’antiracisme ?

La journée du 5 novembre sera consacré particulièrement à ce que représente l’exil aujourd’hui. Plusieurs tables rondes réunissant des réfugiés, des membres de la société civile, des universitaires ainsi que des représentants d’institutions et du monde politique seront organisées.

La première s’intéressera aux mots utilisés pour parler de l’exil : entre « migrants », « réfugiés », « exilés » ou encore « immigrés », comment éviter les amalgames – et la désinformation. Cet atelier présentera également un rappel historique de l’évolution du statut d’apatride vers celui de réfugié, de migrant.

Au cours de la seconde table ronde, nous tenterons de préciser la nature et la réalité des flux migratoires, la façon dont ces flux concernent et affectent l’espace européen. Quelles politiques publiques ont été mises en place pour y répondre par l’Union européenne et par chacun des États membres de l’Union ? Cette session permettra également de mettre à jour les enjeux des débats qui se nouent autour de ces politiques et d’interroger les fantasmes et les peurs qu’elles nourrissent.

Dans la troisième table ronde, des personnes exilées et des responsables associatifs témoigneront de la réalité de ce qu’est un parcours de réfugiés, des obstacles rencontrés, ainsi que des pistes pour améliorer l’accueil et la prise en charge.

Enfin, la dernière table ronde aura pour objectif de s’interroger sur les modifications à apporter à la politique d’accueil, afin de répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"Droit d’asile : principes et urgences" - n°687 - Été 2022 – 108 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
41,122AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter