Actualités Justice Le négationniste Hervé Ryssen incarcéré après plusieurs condamnations pour des propos antisémites

Le négationniste Hervé Ryssen incarcéré après plusieurs condamnations pour des propos antisémites

En application de plusieurs peines prononcées lors de procès auquels la Licra était partie civile, l’antisémite Hervé Ryssen a été mis en détention.

Cet habitué de la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris, spécialisée dans les délits de presse, avait de nouveau été condamné en janvier pour négationnisme, injures et diffamation à caractère antisémite et provocation à la haine contre les juifs.

Le militant d’extrême droite Hervé Lalin, dit Ryssen, a été incarcéré vendredi 18 septembre en exécution de trois condamnations à des peines de prison ferme pour des propos antisémites ou négationnistes, a fait savoir dimanche le parquet de Paris.

Hervé Lalin avait été convoqué jeudi par la police judiciaire puis présenté à un magistrat qui a ordonné l’exécution de ces peines prononcées entre 2017 et 2020, pour un total restant de 17 mois d’emprisonnement, a précisé le parquet.

Multirécidiviste de la haine

« Les condamnations précédentes n’ont manifestement pas été de nature à dissuader » le prévenu de commettre de nouvelles infractions, avait alors constaté le tribunal en janvier 2020.

3 condamnations

  • Condamnation du 13 octobre 2017 par la Cour d’appel de Paris pour provocation à la haine raciale sur Twitter et Facebook : 6 mois d’emprisonnement ferme

Les avocats en charge du dossier représentant la Licra étaient Ilana SOSKIN et Laurent GOLDMAN en cassation.

  • Condamnation du 8 juin 2018 par la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal judiciaire de Paris pour diffamation publique à caractère racial : 1 an d’emprisonnement ferme

Il était poursuivi pour avoir publié une vidéo le 10 juillet 2017 intitulée « Les juifs, l’inceste et l’hystérie ». Dans cette vidéo, il alléguait que les juifs étaient un peuple d’incestueux. L’avocat représentant la Licra était Michaël BENDAVID.

  • Condamnation du 22 janvier 2020 par la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal judiciaire de Paris pour injure publique à caractère racial, diffamation publique à caractère racial, provocation publique à la haine raciale, et pour contestation de crime contre l’humanité : 8 mois d’emprisonnement ferme

Il était poursuivi pour plusieurs passages de son livre « L’antisémitisme sans complexe ni tabou ». Les avocats représentant la Licra étaient Céline BECKERMAN et Mathieu RIBEROLLES.

Agissons ensemble !

8 Commentaires

  1. Cessez ! Je vois ces commentaires defendre l’indéfendable. Non Messieurs Hervé Ryssen est un antisémite de conviction et celle ci est violente.
    Il n’a pas le droit de deverser sa haine sans respect pour l’histoire et la memoire de ceux tous qui ont été physiquement éliminer par un système le nazisme en l’occurrence qui exaltée la race pur .
    Non Monsieur Ryssen est indéfendable et je m inquiète de tous ceux sui le soutiennent car ses idées sont raciste,antisémitisme. Islamophobe et pire anti humanité.

  2. Ah bon « Netillard » ? Lire vos propos, alors que l’on vient de vivre la décapitation d’un enseignant en pleine rue, au bout d’une longue chaîne de haine propagée par les réseaux notamment, me fait me gosser.

  3. Il me semble qu’il et important de lire ses ouvrages. Il est impossible de se faire un avis sur la personne si on ne connait pas sa pensée, ses combats. Je ne l’ai pas encore lu, donc je vais m’y mettre et me forger mon opinion.

  4. Quand je constate que certains multi récidivistes d’actes violents ne sont jamais incarcérés, alors qu’un antisémite peut l’être pour des paroles et des écrits, alors je suis obligé de conclure que la justice de ce pays ne fonctionne plus.

  5. Toujours le même schéma, des rateaux dans la vie, têtu et incapable de digéré sa propre faiblesse, intolérance de soi portée sur les autres, choix d’un coupable pour son manque d’intelligence, besoin d’intégration dans une communauté, facilité de choix contre le juifs, c’est la mode !!!

  6. En France vous tuez quelqu’un vous violez vous volez vous avez dû sursis on vous dit que c’est pas bien on vous relâche les tribunaux sont débordés mais quand vous avez juste des paroles qui me plaisent pas à certains vous finissez en prison ça s’appelle la dictature ni plus ni moins au prétexte de bons sentiments

  7. Envoyer quelqu’un en prison pour ses idées ne me semble pas faire preuve d’une « bonne santé démocratique ». Quand on veut combattre l’idéologie de quelqu’un, on l’affronte argument contre argument. Vouloir le museler ne fera que le renforcer. Le jour où les associations antiracistes comprendront ça, elles seront plus crédibles aux yeux des français…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

117,562AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
32,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Agissez avec nous

Newsletter