ActualitésCulture1 jour, 1 texte #15 : Jean Cassou, La Mémoire courte, 1953

1 jour, 1 texte #15 : Jean Cassou, La Mémoire courte, 1953

“L’Homme est avant tout mémoire, qui lui explique son passé et l’éclaire sur les choix de son avenir, bref, dessine son destin. Il le sait bien, le poète en prison, dépouillé de tout sauf de sa mémoire et qui se reconstitue par coeur. De même en est-il des peuples, qui agissent selon le cours de leur mémoire collective et font leur histoire. Et l’homme écrit ses mémoires, qui sont aussi celles de son temps et de son peuple.

L’écourtement de la mémoire, c’est la mort. L’homme ou le peuple à mémoire courte, et qui vit, vit dans la mort, ce qui est pire que de mourir. Mais on ne saurait se lasser de chanter les joies toutes vives, souvent amères, toujours puissantes de la mémoire persistante, cet épanouissement de la propre substance, cette constance dans le réagir et le vouloir, cette perpétuelle réflexion qui est en même temps un acte perpétuel, cette conscience. Il n’est pas vrai que l’homme doive se dépasser : il suffit qu’il tende à sa dimension extrême, à sa plénitude. Il y atteint par la mémoire longue”

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"Droit d’asile : principes et urgences" - n°687 - Été 2022 – 108 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,227AbonnésJ'aime
1,268AbonnésSuivre
41,121AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter