Licra Auvergne-Rhône-Alpes : Une journée de formation à l’école des militants

Être engagé auprès d’une association c’est travailler en en connaissant les valeurs. Il est pourtant parfois difficile de parler de certaines questions de fond, de certains thèmes d’actualité, surtout quand ceux-ci sont sujets à polémique.

0

Le racisme, l’antisémitisme, les discriminations, la laïcité… Tout un éventail de mots qui désignent des notions parfois difficiles à définir. Que répondre lorsque l’on est sur le terrain et que l’on nous demande : « Pourquoi avez-vous gardé le A de Licra ? ». En effet, pourquoi ? Et « comment distinguer le racisme de l’antisémitisme » ? Comment réagir lorsque quelqu’un nous interpelle sur des points clés et pourtant toujours aussi délicats ? 

Deux militants fondateurs et piliers de la Licra Aura, Annette et Elie Bloch, nous ont proposé une formation dans le cadre de l’Ecole des militants. Depuis plusieurs années, ils proposent ce moment d’échange à destination d’un public varié allant de militants de longue date aux nouveaux jeunes arrivants. Leur expérience du sujet a permis la transmission d’un savoir dense dans une atmosphère conviviale et bienveillante.

Cette journée fut extrêmement dense en terme d’informations données mais absolument capitale au sein de mon parcours à la LICRA. En effet, je me sens depuis lors beaucoup plus apte à répondre autour de moi aux questions concernant les positionnements de l’association que je représente. Je note aussi la chance qu’est le fait d’avoir accès à une journée que je considère comme un réel temps de formation, et ce de manière complètement gratuite sans enlever le professionnalisme nécessaire à une telle opération qui nécessite un certain travail en amont du Jour-J. Le déroulé et les documents laissés par Annette et Elie démontrent justement une implication et une étude longue du terrain par deux militants très impliqués.

Margot Amrani, Service civique responsable de l’accueil des plaignants.

Dans le paysage actuel de montée des populismes, de banalisation d’un  racisme dit « du quotidien » ou encore face à des groupes de lutte contre le racisme communautaristeS ou indigénistes ; en pleine polémique sur la laïcité et le voile, sur le racisme anti-musulman, il n’est pas toujours simple de se positionner soi-même ni même d’être capable de sensibiliser aux valeurs promues par la Licra. Je suis heureuse d’avoir pu en apprendre davantage, d’avoir échangé, réfléchi et appris autour de ces différentes thématiques. Quelque part, c’est un monde qui s’est ouvert à nous durant cette journée. Annette et Elie nous ont offert bien des clés de lecture et bien des arguments afin de pouvoir établir un espace d’échange constructif et pertinent, dans le respect de la parole de l’Autre.


Pauline Butel, service civique culture et expositions

Prenant mon nouveau poste au sein de la LICRA en tant que chargé de mission sport, cette journée fut une aubaine pour bien appréhender mes nouvelles fonctions. Nous avons tout d’abord été accueillis par Annette et Elie Bloch (qui organisaient cette journée de formation) autour d’une boisson chaude pour laisser aux derniers participants le temps d’arriver. Une fois le groupe en place, nous avons étudié et échangé à partir de divers documents mis à notre disposition sur les thèmes traités par la LICRA, nous avons ainsi pu débattre à la suite de lecture de différents textes sur la LICRA ou le racisme de manière général. Nous avons par la suite échangé sur le fonctionnement des formations organisées par l’association dans différents lieux professionnels et éducatifs. Nous avons ainsi pu évoquer le comportement à adopter en fonction du public visé et même l’étude des différents supports matériels et vidéo utilisés lors de ces formations (tel que « Pimprenelle » ou un sketch des « Guignols de l’info » mettant en scène Woody Allen et Patrick Poivre-d’Arvor discutant des préjugés sur les Juifs). Malgré une journée très dense et riche de contenu, chacun a su participer avec intérêt et respect. Une ambiance de partage, d’échange et de bienveillance à régné tout au long de cette journée et ce grâce à la préparation et le dynamisme de Annette et Elie Bloch.

Arthur Dohin, stagiaire chargé de mission Sport

Un grand merci à Annette et Elie Bloch pour ce bel échange et ces transmissions de connaissance, cet espace de débat et de réflexion qui in fine invite à ce que chacun « prenne sa part ».

Amrani Margot, Butel Pauline, Dohin Arthur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here