ActualitésJusticePancarte antisémite. Cassandre Fristot condamnée à 6 mois de prison avec sursis

Pancarte antisémite. Cassandre Fristot condamnée à 6 mois de prison avec sursis

Cassandre Fristot, l’auteure de la pancarte antisémite brandie lors de la manifestation anti passe sanitaire du 7 août 2021 a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz pour provocation publique à la haine raciale. La Licra était partie civile et représentée par Me Simon Burkatzki.

Lors d’une manifestation contre le pass-sanitaire à Metz, Cassandre Fristot – enseignante, ancienne élue locale et ex-candidate du FN aux législatives de 2012 – a été perçue et photographiée avec une pancarte mentionnant le nom de treize personnalités connues pour leur appartenance réelle ou supposée à la communauté juive : « Fabius, Attali, Buzyn, Attal, Véran, Macron, Salomon, Soros, K. Schwab, BHL, Ferguson, Rothschild, Drahi ». Ornée de deux cornes de diable, la question « Mais qui ? » apparaît au centre de la pancarte suivit du mot « Traîtres !!! » en blanc.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a réagi après que la photographie a été relayée plusieurs fois sur les réseaux sociaux. Il s’est exprimé sur le sujet et a fait comprendre que de tels propos ne resteraient pas impunis.

Dans le cadre d’une enquête de flagrance ouverte par le Parquet de Metz, Cassandre Fristot a été interpellée pour provocation publique à la haine raciale le 9 août 2021.

L’audience a eu lieu devant le Tribunal correctionnel de Metz un mois plus tard, le 8 septembre 2021. Représentée par Me Simon Burkatzki, la Licra s’est présentée partie civile. L’audience a duré près de 6h sans la présence de la prévenue. À l’encontre de Cassandre Fristot, le Procureur a requis une peine de trois mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité.

Arguant que la pancarte a été rendue publique par la Licra et Gérald Darmanin, les avocats de la défense ont plaidé la relaxe et la nullité de la procédure.

Cassandre Fristot, l’auteure de la pancarte antisémite brandie lors de la manifestation anti passe sanitaire du 7 août 2021 a été condamnée à 6 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz pour provocation publique à la haine raciale.

Agissons ensemble !

Le DDV, revue universaliste

"L’école contre le racisme" - n°684 - Automne 2021 – 100 pages

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire apparaîtra après modération. Veillez à respecter la législation française en vigueur.

Please enter your comment!
Please enter your name here

Suivez-nous

118,000AbonnésJ'aime
2,000AbonnésSuivre
33,800AbonnésSuivre

Rejoignez-nous

Newsletter